FR
DE NL US UK EU
Joornal

Les erreurs à ne pas faire quand on choisit les chaussures de Bébé

16 février 2022

Les erreurs à ne pas faire quand on choisit les chaussures de Bébé

Ça y est, bébé a fait ses premiers pas ! L’heure est donc venue de lui acheter ses premières chaussures. Une étape importante qu’il ne faut pas négliger, pour le confort mais aussi pour la santé de bébé. 
Marie-Claire, notre pédicure-podologue référente, nous éclaire sur comment bien choisir les chaussures de votre bébé.

Les premières chaussures : à quel âge ?

Certains enfants se mettent debout très tôt, mais cela ne signifie pas pour autant qu’ils doivent être chaussés. Les chaussures ne sont pas là pour accompagner l’apprentissage de la marche, ou aider bébé à se “stabiliser” comme on l’entend parfois. Avant ses premiers pas autonomes, l’idéal est de laisser votre bébé pieds nus pour qu’il développe les muscles de sa voute plantaire. Vous pourrez acheter ses premières chaussures dès qu’il aura fait quelques pas seuls.

Quelle taille choisir ?

Tous les boutiques de chaussures possèdent un “ pédimètre“, cet ustensile qui permet de mesurer le pied du bébé. Les vendeurs de magasins spécialisés sont généralement de bon conseil et sauront vous guider vers la taille idéale. Si votre bébé est entre deux pointures, privilégiez toujours la taille supérieure.

Gardez également à l’esprit qu’un enfant se plaindra rarement d’avoir mal aux pieds, ce sera donc aux parents d’observer son comportement afin de déceler un inconfort éventuel. L’enfant chute de manière inhabituelle ? Il s’agit souvent d’un signe que la chaussure ne lui convient pas ou devient trop petite.  

Quel modèle choisir ?

L’enfant doit pouvoir bouger ses orteils sans gène dans une chaussure qui soutient le pied sans le comprimer. Elle doit également bien tenir à la cheville, avec un renfort arrière.
On privilégie donc les semelles semi-rigides. A cet âge là, la plante du pied de bébé est encore recouverte d’un coussin adipeux, c’est ce qui donne cette impression de “pied plat”. Il est donc important de laisser aux muscles l’occasion de travailler et au pied de se creuser naturellement.

Pour les plus petits, mieux vaut éviter les ballerines qui ne soutiennent pas la cheville et veiller que les modèles bas ne blessent pas la malléole (l’os de la cheville). On privilégiera les modèles à lacets ou avec de grands scratches qui permettent d’ajuster correctement la chaussure. 

En bref : les conseils du podologue

  • Pas de chaussures avant l’acquisition de la marche,
  • Laisser l’enfant être pieds nus autant que possible  pour développer sa voûte plantaire,
  • La chaussure idéale : un modèle ou à velcro qui maintient la cheville sans la comprimer et a une semelle semi-rigide antidérapante, 
  • En été : privilégiez les modèles semi-ouverts qui possèdent un renfort avant,
  • Remplacez les chaussures fréquemment  : mieux vaut acheter un modèle moins cher que l’on changera régulièrement afin de suivre au plus près la croissance du pied.

Bon à savoir  : Si l’enfant présente encore une déviation des chevilles ou des genoux après 3 ans (par exemple s’il marche sur la pointe des pieds, que ses pieds sont orientés vers l’intérieur ou que ses genoux se touchent), il est important de consulter un podologue pour une prise en charge précoce, qui permettra de résoudre ces problèmes très efficacement.

Merci à Marie-Claire, pédicure-podologue en région parisienne