Bébé a à peine 2 mois… Instaurer un rituel pour le coucher est-ce prématuré ?

18 octobre 2021

Bébé a à peine 2 mois… Instaurer un rituel pour le coucher est-ce prématuré ?

Si jusqu’à ses 4 mois, un bébé dort plutôt sur des courtes périodes et a tendance à se réveiller plus fréquemment la nuit, vous pouvez déjà mettre en place un rituel pour l’aider à s’endormir. Car en effet, il peut tout à fait vous signifier par certains gestes, certaines mimiques, qu’il est fatigué...

“Mon bébé de 2 mois ne fait pas ses nuits mais quand il est fatigué je sens qu’il a quand même du mal à s'endormir sans s’agiter dans tous les sens. Il s’énerve, il se farfouille le visage avec les mains. Je n’ai pas trouvé de rituel à ce jour pour l’endormir, mais je me dis qu’il serait peut-être temps de l’habituer. Ne serait-ce que pour lui faire comprendre que c’est l’heure du dodo et que ce n’est pas la sieste dans le salon… Chose que j’ai tendance à faire depuis sa naissance... Car je le couche dans la chambre seulement quand j’y vais pour me coucher moi-même”.

Guilia

Savoir endormir bébé, ça s’apprend : prenez votre temps

Nourrisson, votre bébé va sans doute avoir des nuits hachées au début. Surtout les premières semaines, voire les premiers mois. Mais rien ne vous empêche de créer les prémices d’un rituel. Ils porteront leurs fruits pour la suite. Mais avant de créer ce rituel du coucher qui n'appartient qu’à vous et bébé, il faut repérer ses signes de fatigue :

  • Frottement des yeux,
  • Regard dans le vide,
  • Bâillements à répétition,
  • Tête qui dodeline...

Au moindre signe portez vous réceptive pour l’accompagner dans son sommeil. Si au début tout est anarchique avec bébé, peu à peu vous allez voir qu’il commence à avoir envie de dormir plus ou moins à la même heure. Pour repérer les créneaux, faites-vous un tableau, une sorte de journal de bord de sommeil. Ainsi, vous pourrez vous rappeler des horaires de sommeil qui commencent à se mettre en route. Cela vous aidera à anticiper son coucher et éviter qu’il ne rate le train du sommeil et saute un cycle.

On anticipe le rituel du coucher

Vous avez repéré les plages horaires de ses envies de somnoler ? Top. Peu avant qu’il ne commence à montrer des signes de fatigue à ces instants T, anticipez pour lui proposer de faire sa sieste toujours dans les mêmes conditions, que ce soit dans son lit, dans un berceau, dans son parc si c’est à cet endroit qu’il se sent en sécurité pour dormir… Installez-le toujours au même endroit pour la sieste, et faites de même pour le coucher. Il va peu à peu comprendre que c’est l’endroit où il dort.

Et l’objectif avec ce rituel qui vous allez construire ? Remplir au maximum le réservoir affectif de votre bébé pour qu’il se sente en sécurité. Cet instant passé tous les 2 va l’y aider mais attention : aucun rituel n’est le même pour chaque parent. Chacun a sa manière d’ endormir bébé. Ce n’est pas parce que le bébé de votre cousine s’endort avec une chanson que le vôtre va apprécier ce même rituel. Peut-être l’avez-vous habituer à s’endormir avec des mots d’amour, en le berçant…

Autre chose à savoir : n’y passer pas une demi-heure. Si le rituel du coucher dure plus de 20 minutes et que bébé ne dort pas, c’est probablement qu’il n’en a pas envie, que le cycle est passé ou que ce n'est pas la bonne heure.

Pas de pression

Si vous sentez que ce n’est pas encore l’heure de créer un rituel, de caler votre bébé sur un rythme, ne vous mettez pas la pression. Ce qui est capital : c’est que vous vous fassiez confiance et que bébé se sente en sécurité. Si vous vous sentez prêt à mettre en place un rythme régulier pour votre nourrisson, allez-y. Il sentira que vous êtes prêt. Mais sil il ressent que cela ne va pas chez vous, il se peut que cela entrave votre action. On sait combien les bébés captent tout et sont de véritables éponges à émotions.