FR
DE NL US UK EU
Joornal

Le mois d'or... Comment vivre ce premier mois de découvertes après l'accouchement

30 septembre 2021

Les 4 grandes difficultés du « mois d’or »

Premier mois qui suit l'accouchement, le mois d'or est une période chargée émotionnellement, physiologiquement et physiquement pour la maman. On se découvre, on s'apprivoise avec son nouveau-né... Et soudain, on se rend compte de ses nouvelles priorités, de cette nouvelle vie... Que de chamboulements ! Et si on s'arrêtait deux secondes ici pour y voir un peu plus clair... Certaines de ces astuces pourraient bien vous changer la vie pour faire face à cette période charnière.

Contrer la fatigue

Le retour à la maison s'est accompagné de nuits hachées, plutôt courtes. La fatigue s'est accumulée et cela a impacté votre physique et votre moral. Et c'est normal : le corps a tellement donné. Il a réalisé quelque chose d'incroyable : donner la vie. Et cela demande énormément d'énergie. Aujourd'hui bébé est arrivé dans votre vie mais le corps n'a pas eu le temps, lui, de se remettre de ce marathon.

Pour l'aider à bien vivre cette période délicate, laissez votre corps prendre son temps pour se régénérer. Pas la peine de remuer dans tous les sens pour ranger, balayer, astiquer votre cocon. Laissez tomber les charges lourdes et limitez les déplacements si vous le pouvez.

Si vu comme cela cette convalescence un peu forcée ne vous plait pas, elle reste primordiale pour aider le corps à se réparer, à se reconstruire peu à peu, laissant les émotions se stabiliser. Personne ne vous obligera à dormir en même temps que bébé comme il est de rigueur de le répéter sans cesse quand on est à la maternité, mais tentez quand même, quand vous pouvez le faire. Ce n'est pas du temps perdu ! C'est même un gain de temps pour votre corps. Plus il sera apaisé, renforcé, plus il sera empreint d'une énergie positive pour faire face à ses nouvelles responsabilités. Laissez-vous porter et ne vous imposer rien. Les autres le font déjà assez pour nous.

Ce qu'on imaginait VS la réalité

Avant d’accoucher, vous étiez pétri de bonnes intentions, d’envies de faire comme ceci ou comme cela. Vous aviez tout lu, écouté tous les podcasts qui traitent de la maternité. Le jour J, vous vous sentez paré pour la grande aventure. Mais au quotidien, les choses se mettent en place et ressemblent rarement à tout ce que l’on a pu entendre. Vous aviez pensé allaiter, mais cela tarde à se mettre en place. Tout est une découverte : le sommeil de bébé, les inquiétudes et interrogations sur son poids, sa taille, les pleurs... Vous pensiez être prêt, mais la réalité vous désarçonne. Submergé par les émotions qui perturbent vos premiers jours avec votre nourrisson, c'est compliqué pour vous de ne pas avoir envie de craquer.

Surtout, soyez bienveillant et patient avec vous-même. Vous allez découvrir au fur et à mesure votre bébé. Et ce n'est pas parce qu'un proche vous a martelé de "pourquoi faites-vous comme cela, pourquoi ne faites-vous pas ci.... Ce n'est pas comme cela qu'on s'y prend... Moi jamais je ferai ceci..." Ne prenez pas tout au pied de la lettre. Tous les enfants sont uniques : le vôtre n'est pas le sien, votre corps non plus, votre vécu non plus... Ce sera probablement le plus compliqué à gérer : savoir faire le tri autour de vous et ne conserver que les énergies positives. Quitte à ce que vous fassiez appel à des experts de la parentalité pour lâcher tout ce que vous avez d'exprimer, et qu'il est impossible pour vous de confier à votre entourage. Plus vous discuterez, plus vous mettrez des mots sur vos maux, plus vous vous sentirez soulagé pour avancer et comprendre de plus en plus ce magnifique rôle de parent qui vous attend pour les années à venir.

Un nouveau (et merveilleux) corps à découvrir

Enceinte, le corps de la femme prend forme, on s’en émerveille. Mais quant il s'agit de porter un regard sur son corps post-accouchement, on réagit tout à fait autrement. On devient bien plus dur envers soi-même. C'est pourtant ce même corps qui a mis au monde votre enfant et qui vous a accompagné pendant 9 mois. Pour certaines femmes, il porte les marques de la grossesse, il n'est pas à leur goût. Peau distendue, ventre flasque, hanches plus larges... C'est un compliqué à apprivoiser.

Pour l'apprivoiser, de nouveau laissez la bienveillance s'inviter. Rien ne vous empêche de découvrir les soins adaptés aux femmes en période de post-partum : un massage, un soin visage, un drainage.... Si votre co-parent est dans le coin, laissez-le prendre le relais avec bébé. Et faites de votre salle de bain un nouvel havre de paix. Si vous avez le temps pour un rituel de 10 minutes par jour pour masser votre corps, votre visage, désactivez l'alerte "to do list" dans votre tête et créez-vous votre bulle, qu'elle dure 2 minutes, 3 minutes. Ces minutes doivent être les vôtres.

A la fois comblé, perdu, entouré et pourtant si seul

Difficile de partager ce que vous vivez. Comblé sur l'instant, la minute d'après vous avez l'impression d'être abandonné de tous, que plus rien ne va, que vous perdez pied. Le mois d'or est un mois où certes on doit se concentrer sur soi et bébé, mais c'est un mois qui peut s'avérer compliqué car on peut se sentir seule. Il faut faire face à des vagues d'émotions qui vous submergent sans s'y attendre. En cette période, il n'y a rien à réussir. Ne vous mettez pas de pression. Si vous sentez un sentiment d’isolement vous envahir, entourez-vous de personnes de soutien pour lâcher prise avec elles et exprimer vos émotions. Rien n'est bizarre, n'ayez honte de rien quand vous vous confiez. Même si vous avez l'impression d'être contradictoire un jour sur deux.