FR
DE NL US UK EU
Joornal

4 points communs entre le sexe post-partum et sa toute première fois

20 décembre 2021

4 points communs entre le sexe post-partum et sa toute première fois

"Toute première fois, tout-toute première fois…"  Si on vous avait dit que le sexe après bébé ressemblerait à cela, jamais, ô grand jamais, vous ne vous en seriez douté. Pas vous, ça non ! Et de toutes façons, personne ne vous avait prévenu qu’une fois bébé débarqué dans votre vie, vous alliez non seulement apprendre à devenir parent, mais vous alliez aussi redécouvrir ce que "sexualité voulait dire. Redevenir une adolescente totalement inexpérimentée en somme...

serviette hygiénique bio

1. La peur d’avoir mal

On se pose souvent la question avant d’avoir sa première relation sexuelle. Est-ce que ça va faire mal ? Est-ce que c’est douloureux ? Une femme qui vient d’accoucher se pose exactement la même question. Cette interrogation vous a d’ailleurs peut-être longtemps empêchée de renouer avec les plaisirs intimes partagés à 2. Vous aviez peur. Et alors ? C’est pas grave ! Il ne faut d’ailleurs pas avoir honte ou peur de le clamer haut et fort : oui on a le droit d’être mal à l’aise avec le sexe après l’accouchement. Oui on a le droit d’avoir. C’est normal. 

“La première fois que je me suis à nouveau laissé aller dans les bras de mon partenaire, je puis vous assurer qu’il a dû y aller tout doucement, vraiment tout doucement. Nous avons pris notre temps et nous avons redécouvert la douceur de chaque geste sans se presser. En y repensant je crois aujourd'hui que j’aurai adoré trouver un peu de lecture sur cette toute première fois après bébé. Savoir qu’en effet j’allais ne faire qu’un avec cet ancien corps d’adolescente novice et innocente et devoir tout réapprendre”. -  Lise

 

2. La confiance en soi

Hein ? Qui ? La confiance en soi ? Qui est-ce donc ? Lorsque l’on découvre la sexualité la première fois, se mettre à nu face à la personne que l’on aime, c’est assez compliqué. C’est exactement la même chose après un accouchement. Comme une adolescente, on ne se sent pas forcément en osmose avec ce corps qui bouge, qui change, qui prend de nouvelles formes. Eteignez les lumières s’il vous plaît d’ailleurs diront même certaines pour ne pas avoir à montrer leur peau au grand jour ! 

La grossesse change le rapport au corps. Un bébé en est sorti, disons les choses. Et désormais il faut apprivoiser ce corps qu’on ne reconnaît plus, se sentir à l’aise avec. Ce qui n’est bien souvent pas évident au début. Se mettre à nu face à la personne que l’on aime est alors un challenge et pas toujours une partie de plaisir. On partage timidement quelques caresses dans la pénombre de la chambre, en faisant bien en sorte de rester sous les draps et que la couette ne tombe pas du lit. Même si aujourd’hui on adore ce corps de mère qui est le nôtre, que l’on bénit chaque jour de nous avoir offert le plus beau des cadeaux, l’apprivoiser relève d’un long apprentissage. 

3. La peur de se faire surprendre

“La première fois que j’ai découvert les plaisirs de la chair, j’avais toujours cette boule au ventre : cette peur que les parents débarquent à tout instant. Aujourd’hui, c’est un minuscule bébé dont il faut se méfier pour être sûr d'avoir le temps pour une sieste coquine. 2 minutes par-ci, 2 minutes par-là… Attends, j'entends le babyphone ! Attention, on ne peut pas se mettre sur le canapé, il dort dans son parc !” -  Anael

Faire l’amour après bébé c’est un peu comme si il fallait sans cesse vérifier que les parents ne rôdent pas dans le coin… On se dépêche pour ne pas se faire prendre en flagrant délit par la police !

4. Retomber amoureux, encore plus fort

Vous êtes parents maintenant, et avec cela vient un flot d'émotions : vous regardez quelqu’un que vous aimez chérir ce bébé, fruit de votre amour. Cela vous touche, vous émeut. Et cela vous  même fait tomber à nouveau amoureuse de cette personne. L’aimer autrement vous fait vous sentir une fois de plus à nouveau  adolescente, avec toute la maladresse et la tendresse que cela entraîne. Comme une première fois, une tout-toute première fois. 


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.