Accoucher à domicile comme Meghan Markle : une bonne idée ?

mai 10, 2019

Accoucher à domicile comme Meghan Markle : une bonne idée ?

Alors que Meghan Markle accouchait à son domicile de Frogmore Cottage en Angleterre le 6 mai dernier, en France la pratique de l’accouchement à domicile fait aussi son come back - notamment dans les petites communes.
Il y a 60 ans, près d'une maman sur deux accouchait à domicile. Aujourd'hui, ce n'est plus qu'une minorité qui choisit ce mode d’accouchement physiologique, et 9 fois sur 10 accompagnée par une sage-femme.
Alors quelles sont les futures mamans qui peuvent se le permettre ? Est-ce sûr pour la maman et son bébé ? Notre 
sage-femme référente Sanni Comte nous aide à peser le pour et le contre sur cette pratique naturelle qui séduit de plus en plus de futures mamans.

 

Temps de lecture : 4 minutes

 

Une tendance séduisante pour les adeptes de l’accouchement naturel

Selon l'INSEE, sur les 784 000 naissances qui ont eu lieu en France en 2016, 5 000 seulement ont eu lieu hors hôpitaux et maternités. Pourtant, depuis quelques années, la pratique des accouchements naturels se fait croissante.
Meghan Markle, Duchesse de Sussex mariée au Prince Harry, aurait par exemple accouché à son british domicile, conformément à son projet de naissance. La jeune maman de 37 ans voulait un accouchement le plus naturel possible et avait décidé de donner naissance à Archie Harrison Mountbatten-Windsor chez elle, accompagnée d’une doula*. Mais quand on est une tête couronnée, on a la chance de bénéficier aussi d’équipes médicales royales… prêtes à bondir au moindre problème. Duchesse ou pas, 
accoucher à la maison peut s’avérer tout aussi confortable qu'en hôpital.
Pour autant, est-ce aussi bien encadré ? Pas si sûr, comme on le verra plus bas...

 

Accoucher à la maison : les bénéfices

Le saviez-vous ? Vous avez parfaitement le droit d'accoucher à domicile, accompagnée ou non par une sage-femme. Quand cette dernière est présente, on parle d’Accouchement Assisté à Domicile (AAD) et quand elle n’est pas là, il s’agit d’un Accouchement Non Assisté.
Quels en sont les avantages ? Tout d’abord, vous êtes chez vous, dans un environnement que vous connaissez et dans lequel vous êtes à l’aise, où vous vous sentez libre.
De plus, si certaines femmes accouchent en 45 minutes, d’autres en 36h ; En accouchant chez vous, les personnes qui vous accompagnent pourront se reposer en toute liberté.
Autre avantage, vous pouvez garder votre bébé près de vous une fois qu'il est né au lieu de le laisser partir se faire examiner : vous pouvez profiter du peau à peau pendant aussi longtemps que vous le souhaitez… Vous êtes libre de vivre ce moment unique comme vous le voulez !


Gestion de la douleur

Si vous souhaitez accoucher à la maison, ne perdez pas de vue que vous devrez faire le choix d’un accouchement sans péridurale ni antalgiques !
En amont, vous pourrez approfondir votre connaissance des techniques pour la gestion de la douleur, pour être bien préparée le jour « J » : sophorlogie, méditation...

Le projet d’accueillir son enfant chez soi nécessite avant  de se sentir en confiance : confiance en soi, en ses capacités à donner la vie mais aussi faire confiance à l’entourage qui vous accompagne (partenaire, sage-femme...) et surtout avoir confiance en son enfant à naître. C’est grâce à cette relation de confiance créée tout autour de la future maman que le projet peut voir le jour dans les meilleures conditions.

 

Les bonnes conditions pour accoucher à la maison

Il existe 5 conditions de base pour envisager d'accoucher à domicile, dans un environnement le plus protecteur possible (aussi bien pour vous que pour votre enfant) :

1 - Être en bonne santé et profiter d'une grossesse sans complication
2 - Accoucher à terme, entre la 37e et la 42e semaine d’aménorrhée (depuis la date des dernières règles)
3 - Avoir son domicile à moins de 30 minutes d’une maternité
4 - Avoir votre sage-femme à moins d’1H de votre domicile
5 - La possibilité de chauffer votre lieu de naissance à plus de 25°C

Les conditions qui ne sont pas recommandées pour accoucher à domicile

Avant de songer à vous lancer dans cette aventure à domicile, voici les conditions qui doivent vous dissuader d’y avoir recours :

Pour la future maman :

- Hypertension artérielle non traitée et significative (risque de pré-éclampsie)
- Diabète
- Anémie
- Placenta prévia
- Problème cardiaque existant
- Antécédents d’hémorragie de la délivrance
- Plaquettes basses ou problèmes de coagulation
- Utérus cicatriciel
- Accouchement avant la 37e ou après la 42e semaine d’aménorrhée
- Pas de suivi de grossesse et/ou pas d’échographie morphologique

Pour le bébé :

- Retard de croissance
- Présentation en siège ou en transverse
- Une grossesse multiple
- Bébé porteur d’une pathologie nécessitant une prise en charge pédiatrique immédiatement après la naissance

L’accouchement à la maison, c’est quoi les risques ?

Pour notre sage-femme Sanni Comte, l’accouchement à domicile reste malgré toutes les recommandations une pratique à risque, qu'elle ne recommande pas.

“L’accouchement est un moment qui est forcément jalonné d’imprévus. En cas de complications pour la maman ou pour l’enfant, il faut agir vite. Depuis l'époque où nos grands-mères accouchaient encore chez elles, le taux de mortalité en couche a spectaculairement chuté grâce à la médicalisation ! Alors si l'on recherche un accouchement naturel et qui respecte la physiologie, il existe des maternités en France qui mettent en place un cadre physiologique et qui respectent les souhaits des mamans, mais qui sont sécurisées, comme par exemple à Paris les Diaconnesses, les Bleuets ou les Lilas.”


Nota bene : 

Les avis des sages-femmes accompagnant ce projet peuvent varier en fonction de leur expérience, leur formation, leur personnalité…
Si votre projet de naissance est d’accoucher à la maison, n’hésitez pas à vous rapprocher de la sage-femme de mieux vous accompagner afin de recueillir ses recommandations.

 

* Une doula est une femme sans formation médicale qui accompagne la future maman (ou le couple). Elle est à l’écoute de ses désirs, ses besoins et la suit dans ses choix durant la grossesse et après la naissance)


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.


Voir l'article entier

Ça coute combien d’élever son enfant ?
Ça coute combien d’élever son enfant ?

mai 20, 2019

Entre  les équipements de bébé, les  couches, les  produits d’hygiène, le lait ou encore la garde-d’enfant, les parents dépenseraient environ...
Voir l'article entier
10 bons plans pour faire la Nuit des Musées avec votre enfant
10 bons plans pour faire la Nuit des Musées avec votre enfant

mai 15, 2019

Ce samedi 18 mai 2019, c’est la 15ème édition de la Nuit Européennes des Musées ! L’occasion de proposer une sortie très chouette, (généralement) gratuite et qui sort de l’ordinaire à votre enfant. Vous cherchez des idées à Paris ou en Ile-de-France pour sortir avec vos enfants même très petits ? On vous donne les 10 bons plans les plus kids friendly…

Voir l'article entier
TEST : Quel style de parent êtes vous ?
TEST : Quel style de parent êtes vous ?

mai 13, 2019

Devenir parent, ça s’apprend au fil des jours ! Ou pas... Car il y a des parents pour qui l'éducation se fait instinctivement...
Voir l'article entier