Ce qu’on ne vous dit pas sur l’accouchement

mai 25, 2018

Ce qu’on ne vous dit pas sur l’accouchement

Tout le monde croit savoir à quoi ressemble un accouchement : une femme crie très fort pour mettre son bébé au monde (comme dans les films) ou une femme ne crie pas du tout et met son bébé au monde sans une goutte de sang (comme dans les films). Demandez à une femme comment s’est passé son accouchement et il y aura autant de versions de l’histoire que de mamans. Toutes s’accordent pourtant sur un point : elles ont découvert certains aspects pour le moins insolites de la naissance le Jour-J. Vous savez que chez JOONE, on ne vous cache rien, alors voici la vérité sur tout ce que personne ne dit sur l’accouchement !

La poche des eaux : ce mystère !

Dans les films (oui, encore), la future maman perd les eaux dans un grand fracas, a des contractions douloureuses immédiatement et accouche dans la foulée. Dans le monde réel, il peut se passer plusieurs heures entre la rupture effective de la poche des eaux et la naissance du bébé. La poche des eaux peut également se fissurer et le liquide s’écouler très lentement en continu pendant plusieurs heures. Il arrive aussi que le médecin décide de percer lui-même la poche si le travail s’éternise, c’est ce qu’on appelle l’amniotomie. Il va utiliser une pince de Kocher, plus proche d’une paire de ciseaux que du crochet du Capitaine Crochet rassurez vous, et rompre la poche artificiellement. Occasionnant généralement par la même occasion une intensification des contractions.   

Douloureux l’accouchement ? Pas toujours…

 

Les contractions, si nécessaires soient-elles, ne sont pas une partie de plaisir. La péridurale est alors généralement accueillie par les jeunes mamans comme une bénédiction. Pourtant, certaines femmes témoignent d’une expérience très différente. Si les chiffres sont difficiles à établir, une étude commandée par la revue Sexologie a révélé que 3 femmes sur 1000 ressentiraient du plaisir physique, ou même un orgasme, en donnant naissance à leur bébé. Sur le plan physique, cela s’explique à la fois par les contractions de l’utérus et du périnée et par la sécrétion d’ocytocine. Les femmes qui ont expérimenté ces orgasmes pendant l’accouchement évoquent de véritables vagues de plaisir et des sensations très proches de celles ressentis pendant un rapport sexuel. Le corps humain ne cessera jamais de nous étonner !

Quand l’expulsion du bébé s’accompagne d’un autre genre d’expulsion

 

Ne tournons pas autour du pot, nous allons parler de grosse commission. Car oui, 4 femmes sur 5 défèquent en accouchant. Vous en aviez peut être déjà entendu parler mais votre cerveau a peut-être préféré l'oublier. Rien que de très logique dans ce phénomène puisque lors de la poussée, la tête du bébé a tendance à appuyer sur le rectum. Un mécanisme encore accentué par la péridurale qui va provoquer un relâchement du sphincter anal. Plusieurs bonnes nouvelles néanmoins : la première, vous aurez peut être le temps de procéder à un lavement avant l'accouchement, la seconde, même si la "chose" venait à se produire vous aurez autre chose à penser et il y a fort à parier que vous ne vous rendrez compte de rien.

Bébé sort mais le ventre reste

Certaines jeunes mamans sont surprises de voir que leur ventre est toujours très rond (et surtout très mou) après l'accouchement et qu'elles ont encore l'air enceinte de 6 mois. Tout cela est parfaitement normal, il faut un peu de temps à l'utérus pour reprendre sa taille initiale (on vous rappelle qu'il est passé de la taille d'un pruneau à celle d'une pastèque en 9 mois) mais aussi aux organes pour reprendre leur place. La peau et les muscles se sont relâchés et ils auront besoin de plus d'une bonne nuit de sommeil pour retrouvé leur tonicité. Regardez votre corps avec bienveillance et laissez lui du temps. Un petit ventre qui subsiste est bien peu de chose à côté de ce joli bébé qui dort dans son berceau, non ?

Quand on a fini de pousser, il faut pousser encore

La sage-femme prononce cette phrase fatidique : "Ne poussez plus !". Quelques secondes plus tard, bébé est sur votre ventre. Il tète paisiblement, le jeune papa vous regarde les yeux embués de larmes, tout va bien. Et c'est là que la sage-femme prononce une autre phrase : "Il va falloir pousser pour la délivrance". Après un accouchement éprouvant et des heures de contraction, on dirait presque une mauvaise blague. Et pourtant, il faut maintenant faire sortir le placenta. Cette étape est très importante et la sage-femme veillera ensuite à ce que l'intégralité du placenta ait été évacué. Promis, après, c'est terminé...

...Bon en fait non, les contractions utérines vont reprendre pendant plusieurs jours. C'est ce qu'on appelle "les tranchées". Elles servent à réduire la taille de l'utérus et à maitriser la perte sanguine. 

 

 


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.