Comment réussir son retour au travail après bébé

mai 22, 2018

Comment réussir son retour au travail après bébé

Bébé vient tout juste de naître (c’est en tout cas votre impression !) et pourtant le retour au travail se profile déjà à l’horizon. Après plusieurs mois de fusion avec bébé et parfois un long congé parental, cette étape est souvent redoutée par les jeunes mamans. Voici nos conseils pour un retour au travail tout en douceur, pour vous…comme pour bébé !

Mode de garde : anticiper et s’adapter en douceur

Tous les parents le savent, trouver un mode de garde pour son enfant relève parfois d’un véritable parcours du combattant. Entre difficulté à obtenir une place en crèche ou à trouver une assistante maternelle aux horaires compatibles, il faut s’armer de courage et de patience. Il est donc très important d’anticiper la recherche d’un mode de garde plusieurs mois à l’avance. Ainsi bébé s’adaptera en douceur à son nouvel environnement et maman pourra reprendre le chemin du travail l’esprit (presque) tranquille.

Se remettre dans le bain progressivement

Tout le monde n’a pas la chance de pouvoir reprendre à mi-temps mais même en cas de temps partiel il peut être utile d’amorcer le retour au travail quelques semaines avant la reprise effective. L’idéal étant de ne jamais couper les liens avec ses collègues, sans pour autant continuer à suivre les dossiers ou à répondre aux sollicitations ! En organisant un déjeuner informel avec vos collègues vous allez non seulement vous remettre dans le bain en douceur mais aussi reprendre peu à peu contact avec le quotidien de l’entreprise. N’oubliez pas également qu’un retour dans de bonnes conditions est toujours facilité par un départ bien organisé. Si vous laissez vos dossiers en ordre et que la passation avec votre successeur s’est bien passée, la reprise sera d’autant plus facile.

Prendre soin de soi

Les enfants adorent avoir de nouveaux vêtements et un nouveau cartable à chaque rentrée scolaire. Et si vous faisiez comme eux au moment de retourner au bureau ? Une nouvelle coupe de cheveux, un nouveau jean ou une belle veste vous feront le plus grand bien, d'autant plus s'il vous reste encore quelques petits kilos de grossesse à perdre.

Se faire aider

On ne peut pas tout faire, même avec la meilleure volonté du monde ! Alors ne culpabilisez pas d'accepter l'aide votre entourage. Si la grand-mère se propose de prendre l'ainé le mercredi ou si le tonton peut aller chercher le bébé à la crèche, cela vous permettra de courir un peu moins en sortant du travail et d'être plus sereine pendant la journée. Organisez vous avec le papa pour vous répartir les tâches en fonction de vos impératifs respectifs. Faites vous livrer vos couches JOONE, devenez adeptes du drive, tout est bon pour alléger le quotidien ! Ne soyez pas trop exigeante avec vous-même les premiers temps, il est bien normal d'avoir besoin de quelques semaines pour reprendre le rythme. 

Savoir que la loi est du côté des parents

Trop de jeunes mamans témoignent encore d’une mise au placard au retour d’un congé maternité ou parental. A la difficulté de reprendre un rythme de travail exigeant tout en s’occupant d’un bébé va alors s’ajouter une angoisse supplémentaire. Le congé maternité est un droit et votre employeur n’a pas le droit de vous licencier à votre retour au motif de cette absence bien légitime. Depuis 2016, la durée de cette interdiction est passée de 4 à 10 semaines et concerne aussi bien la mère que le père. Sachez que vous pouvez également demander à votre employeur un entretien afin d’évoquer votre orientation professionnelle et votre objectif de carrière dès votre retour dans l’entreprise. La loi permet également à la jeune maman qui allaite de bénéficier d’une réduction de temps de travail non rémunérée d’une heure par jour (30 minutes le matin, 30 minutes le soir) jusqu’au premier anniversaire de l’enfant. Si l’entreprise dispose d’une salle dédiée à l’allaitement, qui peut être utilisée pour tirer votre lait, cette durée est réduite à 40 minutes par jour.

 

 

 

 


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.