Emmaillotage de bébé : à quel âge commencer ?

avril 02, 2019

couche

Votre bébé vient de naître et vous vous demandez à partir de quel âge on peut utiliser l’emmaillotage ? En effet, nombre de professionnels de puériculture recommande l’emmaillotage, cette technique qui consiste à envelopper le bébé dans une couverture pour limiter ses mouvements. Cette sensation d’enveloppement lui rappellerait la vie in utero dans le ventre de sa mère. L’emmaillotage permettrait ainsi à bébé de se sentir apaisé et de s’endormir calmement, ce qui diminuerait ses pleurs. Si les bienfaits de l’emmaillotage ne sont plus à prouver, certaines études pointent pourtant les risques pour la sécurité du nouveau-né. JOONE fait donc le point sur les précautions à prendre…


L’emmaillotage, ça sert à quoi ?

L’emmaillotage ou emmaillotement est une pratique qui consiste à envelopper le bébé dans un tissu, un grand lange ou une couverture afin de le maintenir et de l’aider à s’endormir. Après avoir été très critiquée pour ses risques sur la santé de bébé, on revient aujourd’hui vers cette tendance. Et selon certains pédiatres, cette pratique permettrait de recréer le cocon du ventre de la mère. L’emmaillotage satisferait ainsi les besoins de bébé d'être tenu physiquement et tranquillisé dans un espace plus restreint. Bien emmailloté, le nouveau-né n‘a également plus ces mouvements de bras incontrôlés, appelés les réflexes de Moro et qui ont souvent tendance à le réveiller brutalement.
 

L’emmaillotage : à partir de quel âge ?

On peut emmailloter un bébé dès sa naissance. L’emmaillotage est d’ailleurs utilisé dans certaines maternité pour les bébés prématurés ou malades en raison de son effet calmant et rassurant. En revanche, au-delà des trois premiers mois, les études montrent qu’emmailloter un bébé pour dormir pourrait augmenter par deux le risque de MSN (Mort Subite du Nourrisson). En effet, selon une étude publiée dans la revue scientifique Pediatrics parue en mai 2016, vers 3 mois il ne faut plus entraver les mouvements du haut du corps de bébé. L’enfant est capable de se retourner sur le ventre tout seul, ce qui rendrait l’emmaillotage dangereux.

Emmaillotage, mode d’emploi

Pour bien langer son bébé, il faut s’assurer que le haut du corps du bébé est regroupé. Les mains restent près du visage, tandis que ses jambes et ses hanches doivent rester mobiles. Cette mobilité est très importante, car la position droite n’est pas physiologique pour le bébé. Il faut qu’il retrouve l’enroulement comme dans le ventre de sa mère. D’ailleurs selon plusieurs études, l’emmaillotage favoriserait les luxations de la hanche dont souffrent 2% des nouveau-nés à la naissance. En serrant fort le bas du corps, on risque donc d’aggraver ce problème. Même si le tissu est lache au niveau du bas du corps, l’emmaillotage sera toujours aussi efficace. Donc on n’hésite pas à garder de la marge. C’est surtout le haut du corps du bébé et le buste qui a besoin d’être resserré. Pas besoin donc de faire ressembler votre nouveau-né à une momie.

Les dangers de l’emmaillotage

Certaines études pointent encore la dangerosité d’une telle pratique. Selon l’étude publiée dans la revue scientifique Pediatrics en mai 2016, l’emmaillotage pourrait se révéler dangereux pour le bébé. Les travaux, regroupant les données des vingt dernières années en Angleterre, en Australie et aux Etats-Unis, montrent qu'il existait une relation entre l’emmaillotage et le nombre de décès non-expliqués chez les nourrissons âgés après 3 mois jusqu’à 1 an.

Certains experts affirment aussi que les bébés emmaillotés ont souvent trop chauds, ce qui peut augmenter le risque de mort subite du nourrisson. On évite donc d’utiliser une couverture d'emmaillotage trop épaisse pour langer un nourrisson. On évite aussi de rajouter une couette ou de mettre le bébé dans une gigoteuse en plus de l’emmaillotement. Pour finir, on ne place rien dans le berceau qui pourrait entraver la respiration de bébé (pas de tour de lit, de jouets et d’oreillers).


L’emmaillotage, à limiter au moment du sommeil

Si l’emmaillotage n’est pas recommandé après 3 mois, il doit aussi être limité au moment du sommeil. Le reste du temps, un bébé doit être libre de ses mouvements et mobile. Autre précaution avant d’emmailloter bébé : on vérifie s’il pleure ou qu’il n’est pas content, que son inconfort n’est pas dû à la faim, la fièvre, une couche mouillée ou à une douleur quelque part. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez l’emmailloter pour le réconforter.

Enfin même si la majorité des bébés aiment être emmaillotés, votre enfant n’apprécie peut-être pas la pratique. Dans ce cas, on ne le force surtout pas et on essaye d’autres techniques de parents pour apaiser son enfant, en commençant par exemple par la technique qui consiste à décrypter ses cris .


Pour en lire plus :
Etude nationale sur les MIN, Institut de veille sanitaire

Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.


Voir l'article entier

Les 7 bruits blancs pour endormir bébé
Les 7 bruits blancs pour endormir bébé

avril 19, 2019

Si vous avez des difficultés avec le sommeil de votre enfant, votre vie va sûrement changer avec le bruit blanc ! Ce fond sonore est connu pour ses effets magiques et encore mystérieux sur l'endormissement des tout petits...
Voir l'article entier
Se brosser les dents, un bon réflexe même pour les tout petits
Se brosser les dents, un bon réflexe même pour les tout petits

avril 18, 2019

Se brosser les quenottes est un réflexe qu’il faut avoir dès l’apparition des premières dents de lait . Alors comment mettre en place de rituel ? A quoi faire attention ? Voici quelques conseils pour partir sur le bon pied...
Voir l'article entier
TEST : Pourriez-vous tout quitter pour partir à l’aventure en famille ?
TEST : Pourriez-vous tout quitter pour partir à l’aventure en famille ?

avril 17, 2019

Ces parents sont partis avec enfant et bébé sous le bras pour vivre des expériences extraordinaires et découvrir d’autres façons de penser. Et vous ? Seriez-vous prêt à partir sur la route avec vos enfants et le minimum vital dans votre coffre ? Savez-vous vraiment de quoi vous êtes capable ? Faites le test...
Voir l'article entier