Je veux une chambre écolo pour mon bébé !

novembre 09, 2017

Chambre écolo pour bébé

Selon l’association Women in Europe for a Common Futurequi a mené des tests auprès de 70 familles volontaires en Grèce, en Allemagne, en France et aux Pays-Bas, 40% des chambres d’enfants atteignent un seuil de pollution dépassant largement les valeurs recommandées. Et c’est dans la chambre des bébés français que l’on retrouve la plus haute teneur en COV, les fameux composés organiques volatiles ! Si ces chiffres sont inquiétants, il existe pourtant des moyens et astuces simples pour offrir à bébé une chambre saine et un environnement propice à son développement.

Ce n’est pas parce qu’un produit est estampillé « bébé » qu’il est forcément sain et exempt de substances chimiques potentiellement nocives ! On retrouve des polluants, notamment le formaldéhyde (un « cancérigène certain » pour l’OMS) dans la literie, les peintures, le parquet, les jouets en plastique mais aussi les produits ménagers. Quand on sait qu’un nourrisson passe le plus clair de son temps dans sa chambre, cela fait réfléchir !

1 / Une chambre saine commence par un sol sain !

Vous rêviez d’une jolie moquette claire pour la chambre de bébé ? On vous arrête tout de suite ! La moquette est une source majeure de formaldéhyde et la colle utilisée pour la fixer contient elle aussi des substances nocives. L’idéal est de faire le choix d’un parquet en bois brut, si possible en chêne, en bambou ou en châtaignier et portant le label FSC (Forest Stewardship Council). Le bois sera ensuite traité avec une huile végétale ou un vitrificateur de synthèse mais éco labellisé.

2/ Choix du lit et du mobilier : on simplifie au maximum !

Le choix du lit de bébé est souvent un casse-tête pour les parents. Pour une chambre aussi saine et écolo que possible, mieux vaut choisir un lit en bois brut et éviter l’aggloméré ou le contreplaqué qui contiennent du formaldéhyde. Si le lit est peint, il faut également veiller à ce qu’il le soit avec une peinture à l’eau non toxique ou un vernis naturel. Le modèle du matelas est également très important. Il existe aujourd’hui des matelas réalisés exclusivement à partir de matières naturelles : coton bio, latex naturel, fibre de coco mais aussi laine vierge. Le drap, (on rappelle au passage que bébé n’a pas besoin de plus, ni coussin, ni tour de lit, ni couette !) sera quant à lui en coton biologique. Une solution alternative peut consister à investir dans un lit d’occasion, même s’il est en aggloméré, car les substances toxiques auront déjà été évacuées dans l’air, mais pas celui que va respirer votre bébé !

Ces recommandations concernent d’ailleurs l’ensemble des meubles présents dans la chambre de bébé : table à langer, commode ou étagères.

bébé couche Joone

3/ Attention aux peintures !

La peinture est un très grand pourvoyeur de pollution à l’intérieur de nos maisons. A court terme, au moment de la pose et du séchage, mais aussi à long terme, puisque les peintures peuvent dégager des COV dans une pièce pendant des années !

De nombreuses marques proposent aujourd’hui des peintures naturelles et écologiques, sans aucun produit toxique ni substance nocive. On y retrouve de l’huile de lin, des pigments naturels ou de la chaux. Ces peintures écologiques ne devraient d’ailleurs pas être réservées uniquement à la chambre de bébé mais se généraliser à l’ensemble de la maison.

4/ On aère et on nettoie avec des produits sains !

Pour renouveler l’air, la chambre doit être aérée chaque matin pendant une quinzaine de minutes, quelle que soit la saison. Les jeunes parents ont souvent peur que leur bébé ait froid et ont tendance à surchauffer la chambre. La température idéale est pourtant de 18 degrés. Mieux vaut donc couvrir un peu plus bébé que de monter le thermostat !

Côté ménage, il faut privilégier des produits les plus naturels possibles. On commence par faire régulièrement les poussières avec un tissu en microfibres et on passe l'aspirateur, doté si possible d'un filtre HEPA, régulièrement. Pour le nettoyage du sol à proprement parler, on privilégie le savon noir ou on réalise soi même un mélange naturel : 1 litre d'eau chaude, 1 cuillère à coupe de bicarbonate de soude et un peu de vinaigre blanc. 


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.