Le choix du prénom de bébé, toute une histoire !

juin 22, 2018

Le choix du prénom de bébé, toute une histoire !

Donner à bébé le prénom d’un grand-père adoré, d’une chanteuse à la mode, un prénom insolite ou inventé, les possibilités sont infinies pour les parents ! Chaque prénom porte en lui une histoire singulière et incarne bien plus qu’une simple ligne sur un état civil. Des parents nous confient les raisons de leur choix et nous content des histoires émouvantes, drôles et parfois inattendues !

Galliane, maman d’Hanaë et Cléia

« Ma fille aîné porte le prénom de la créatrice Hanaë Mori parce qu’il signifie « jolie fleur » et que les fleurs sont ma passion. Pour la cadette, nous aimions Clélia mais nous trouvions cela un peu difficile à prononcer pour un enfant. On a fait sauter un L et on a trouvé que Cleia sonnait bien. Et plus tard en faisant des recherches, j'ai vu que c'était le nom d'une hyades, nymphes de la pluie... Si poétique. »

Mathilde, maman d’Emma, Hugo et Paul

« D'une manière générale, nous cherchions des prénoms classiques, élégants et pouvant convenir à un enfant comme à un adulte quelle que soit la voie professionnelle choisie ! Pour notre ainé nous avons choisi, Hugo en l'honneur de Victor Hugo. Pour nos jumeaux notre choix s’est porté sur Paul car j'ai toujours adoré ce prénom et Emma car c'est le prénom de ma grand-mère maternelle que je n'ai pas connue. C’est aussi mon prénom préféré depuis que je suis toute petite… »

Sarah, maman de Lilli et Hannah

« La première s’appelle Lilie, le prénom de la sœur de ma grand-mère. C’était pour moi une évidence depuis l'adolescence. Pour notre seconde fille... J'ai honte ! Je regardais la série Girls avec mon compagnon, jusqu'à ce que le père du personnage principal l'appelle affectueusement "Hannah Banana". Nous nous sommes regardés, nous nous sommes dit que ce serait absolument fabuleux d'avoir quelqu'un à surnommer Hannah Banana. La pauvre... Je dis maintenant que c'est à cause d'Hannah Arendt, en prévision de sa future psychanalyse. »

Eve, maman de Serge

"Le futur papa et moi n'arrivions pas à tomber d'accord. Jusqu'au dernier moment nous avons hésité et j'ai vraiment eu peur qu'on finisse par choisir un prénom par défaut ! Lorsque j'ai ressenti les premières contractions, j'ai décidé de faire une partie du travail à la maison avant de partir à la maternité. Mon compagnon a mis de la musique pour m'aider à me détendre. J'étais bercée par la voix de Jane Birkin chantant "Sur la plage abandonnée". On s'est regardé et on a pensé à la même chose : nous allions appeler notre fils Serge. Après des mois de débat, ce prénom s'est finalement imposé comme une évidence !"

Sophie, maman d’Eugène

« Dès le début de ma grossesse j'ai pensé que j’attendais une petite-fille. Un pressentiment confirmé lors de l’échographie du 5 ème mois. Nous étions donc ravis d’accueillir bientôt une petite…Suzanne. Un prénom choisi en hommage à l’artiste peintre Suzanne Valadon. Arrive l’échographie du 8 ème mois que je passe en Province. Le médecin, qui ne connaissait pas mon dossier, m’annonce que « mon petit garçon » va très bien. Avec mon mari on s’est regardé et on a éclaté de rire. C’est comme ça que Suzanne est devenue Eugène, en hommage à Eugène Delacroix, un autre peintre ! »

Hellen, maman de Philomène

« J'ai flashé sur le prénom Philomène.... dans un cimetière lors de l'enterrement d'un proche. C'est peut-être idiot mais j'aime bien regarder les tombes et imaginer qui étaient ces personnes fabuleuses ! Alors que je déambulais dans une allée où les tombes étaient particulièrement fleuries, j'ai vu celle d’une dame prénommée Philomène, née en 1902. J'ai littéralement adoré ce prénom et me suis dit que si j'avais un jour une fille, j'aimerais qu'elle porte ce prénom si délicat et si affirmé à la fois. La sonorité était parfaite ! Lorsque nous avons décidé de tenter notre chance à devenir parents et avant même que je sois enceintenous avons parlé des prénoms qui nous faisaient rêver. J'ai proposé Philomène, persuadée de me faire rembarrer ! Au contraire, mon compagnon a aimé tout de suite et nous sommes tombés d'accord avant même le début de ma grossesse ! Afin de ne froisser la susceptibilité de personne et aussi pour se prémunir de certaines remarques désobligeantes comme certains savent bien faire, j'ai préféré dire à celles et ceux qui me l'ont demandé que j'avais trouvé ce prénom dans un film : Le fabuleux destin d'Amélie Poulain. La plupart des gens ne connaissent pas la véritable histoire…Et je pense que ma belle-mère en aurait fait une syncope ! »

Hannène, maman de Dina

"Nous voulions trouver un prénom qui regroupe nos origines respectives, à la fois arabes et italiennes. En arabe, dîn signifie "religion" et Dina a une sonorité italienne. J'étais enceinte lorsque nous nous sommes mariés et la petite fille de la personne chargée de l'organisation s'appelait Dyna. Elle était magnifique et vraiment adorable. Troisième chose qui a fait pencher la balance du côté de Dina, nous sommes tous les deux fans de moto et un modèle de Harley s'appelle Dyna !"

A lire aussi : Le top 2018 des prénoms de filles


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.