Le top 10 des phrases que ne veulent plus entendre les femmes qui allaitent

octobre 11, 2018

Le top 10 des phrases que ne veulent plus entendre les femmes qui allaitent

Les femmes qui allaitent le savent. Dès la première tétée, leur corps ne leur appartient plus. Leur cerveau, apparemment nouvellement dissout dans le lait maternel, semble tout à coup inapte à la moindre réflexion. Une brèche dans laquelle s’engouffrent avec ferveur amie, mère, voisine, cousin, médecin, chauffeur de bus ou caissière. Chacun ayant désormais quelque chose à dire (alors qu’on ne lui a rien demandé). Voici un petit florilège de ces phrases que ne veulent plus entendre les femmes qui allaitent.

Tu allaites encore ?

Celle-ci est un grand classique. Le degré d’exaspération de la jeune maman, et sa réponse, dépendront de l’âge de son bébé au moment où cette phrase sera prononcée. Elle l’est généralement par une personne qui n’a jamais allaité mais peut aussi l’être, chose surprenante, par un pédiatre bien intentionné. L’argument imparable ? Sortir la carte de l’OMS qui recommande un allaitement exclusifjusqu’aux 6 mois de l’enfant. Et puis, comme à la base cet enfant est le vôtre et pas celui de votre voisine de pallier, si vous voulez l’allaiter jusqu’à ses 3 ans ça ne regarde que vous. Et puis même jusqu'à ses 18 ans, histoire de lui donner des forces pour le jour du bac. 

Tu es certaine que tu as assez de lait ?

Tu as envie de vérifier ?

Ton mari n’est pas jaloux ?

Jaloux de ? Voir sa compagne nourrir son enfant ? Voir son bébé grandir et s’épanouir ? Regarder le bonheur que cela leur procure à tous les deux ? A moins d’avoir épousé un misogyne doublé d’un égoïste, la réponse à cette question est invariable : NON.

Il faut rendre la femme à l’homme

Cette sentence ahurissante a été proférée par un pédiatre à une jeune maman qui allaitait depuis six mois. Il semblerait donc qu’après 9 mois de grossesse et quelques mois d’allaitement, il soit plus que temps pour la femme de retrouver son rôle principal : celui d’épouse dévouée à son mari. Un bel exemple de sexisme qui nous met en rage.

C’est malsain quand même

Il est toujours surprenant d’entendre quelqu’un trouver malsain un acte aussi naturel que celui de nourrir son enfant. Le sein est nourricier ou sensuel, il peut être les deux à des moments différents de la journée. Si vous voulez mettre votre interlocuteur mal à l’aise, expliquez-lui que l’une des hormones à l’œuvre dans la lactation est l’ocytocine, une hormone sexuelle liée au plaisir et même…à l’orgasme. Eprouver du plaisir à allaiter n’est pas malsain mais simplement normal.

Quand-est ce que tu vas lui donner de la vraie nourriture ?

Parce que ce que je lui donne depuis sa naissance ce serait quoi du coup ? Marche également avec l'idée de donner ENFIN du "vrai" lait, ce fameux lait de vache qui serait donc meilleur pour un bébé que le lait de sa mère. 

Tu vas devoir le sevrer quand tu reprendras le travail

S’il y a bien une chose dont les femmes ont besoin lorsqu’elles allaitent, c’est d’être soutenue. A chaque étape de leur vie de maman, et d’autant plus lorsqu’elles reprennent le travail et sont tiraillées par la culpabilité. Travailler et allaiter n’est pas incompatible, cela demande simplement un peu d’organisation.

Tu es esclave de cet enfant

Pour certains, l’argument pour critiquer l’allaitement est simple. Il s’agirait d’un acte rétrograde et anti-féministe qui asservirait les femmes. Ou, au choix, un symbole de la faiblesse des femmes qui se laisseraient manipuler par leur bébé. Dans les deux cas, les femmes sont stigmatisées. Et si on laissait simplement les femmes tranquilles ?

Tu es sûre que ton lait est assez nourrissant ?

Voici l’idée reçue numéro 1 sur l’allaitement à laquelle la plupart des jeunes mères sont un jour confrontées. Bébé ne prend pas assez de poids, le lait de sa mère n’est pas assez nourrissant. Bébé tète beaucoup, c’est parce le lait de sa mère n’est pas assez nourrissant. Allaiter un enfant de 18 mois ? Inutile, à cet âge le lait de sa mère n’est plus assez nourrissant. C’est faux, faux et encore faux. La consistance du lait varie pendant la tétée et il est possible que bébé ne tète pas suffisamment pour boire le « lait gras » mais cela ne signifie pas que le lait soit en cause. Il faut effectivement essayer d’y remédier mais sans culpabiliser les mères.

C’est horrible, il a des dents !

Oui, et cela ne signifie pas pour autant qu’il arrache le téton de sa mère comme un animal enragé.

A lire aussi : Le top 10 des phrases qui énervent les jeunes parents 

 


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.