Moins fatiguée et moins malade quand on attend un garçon ?

10 janvier 2023

Moins fatiguée et moins malade quand on attend un garçon ?

C’est la science qui le dit. Selon elle, l’ immunité de la future maman et la prise de poids ne sont en effet pas les mêmes si on attend un garçon ou une fille. Et qu’est-ce qui fait dire ça aux chercheurs ?

 

 

Quand on attend une fille, on prend moins de poids…

 


Selon une très sérieuse étude américaine postée dans la scientifique Plos One, si vous attendez une fille, il est possible que vous preniez moins de poids que pour un baby boy. Sur 68 millions de naissances étudiées aux Etats-Unis pendant cette étude, entre 1990 et 2012, 51% des femmes qui avaient pris moins de neuf kilos ont accouché d’une fille.

Ok mais pourquoi on prend moins de poids ?

 

Pour les scientifiques, les garçons ont besoin de plus de nutriments pendant ces neuf mois, pour assurer leur croissance et leur bon développement. Résultat : vous mangez plus, vous prenez plus de poids parce que bébé a des besoins plus importants. Mais attention, ce n’est pas parce qu’on décide de manger moins qu’on va tout à coup attendre une fille, on est d’accord.

 

D’ailleurs, côté prise de poids, on rappelle également qu’on n'est pas toutes logé à la même enseigne. Si la reco c’est de prendre entre 11 et 15 kilos enceinte, certaines prendront moins, d’autres prendront un peu plus… Ca dépend  aussi de votre morphologie de base.

On est également plus fragile

 

Selon une autre étude réalisée par des chercheurs de l’Ohio, attendre une fille ça rend plus fragile. Postée dans la revue Brain, cette étude explique que cela entraîne des réactions immunitaires différentes chez la future maman. Il est plus probable d’être fatiguée et nauséeuse quand on est enceinte d’une fille que d’un garçon. De même que les défenses immunitaires sont beaucoup plus sollicitées. Pour le prouver, les chercheurs ont analysé les niveaux de cytokines chez les femmes enceintes d’une fille. Ces niveaux permettent en fait de savoir si les cellules immunitaires sont plus exposées aux bactéries. Et la réponse du coup... est oui.


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.