Phenoxyéthanol dans les lingettes : l'ANSM dit NON

mars 22, 2019

Phenoxyéthanol dans les lingettes : l'ANSM dit NON

Coup de tonnerre ! Après la dernière étude de l’ANSES sur les couches, c’est maintenant à l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) de publier ses recommandations concernant les produits de soin pour les bébés. Dans le viseur cette fois-ci : les produits  "non rincés", c'est-à-dire ceux qui ne doivent pas être nettoyés à l'eau après l'application : lingettes, eau micellaire, lait de toilette...

Le  phénoxyéthanol : un conservateur dangereux 

Dans son communiqué, l’ANSM préconise le retrait de cette substance de tous les produits pour bébé : lingettes, eau micellaire, lait de toilette… Cette substance, aux effets reprotoxiques, serait particulièrement dangereuse sur la peau des bébés qui est "particulièrement sensible" et perméable aux produits toxiques. Cette décision doit être appliquée :

"à titre conservatoire, aux vues des nouvelles données scientifiques concernant l'exposition au phénoxyéthanol, et ce afin de garantir la sécurité d'emploi des produits cosmétiques destinés aux enfants, dans l'attente d'une décision de la Commission européenne".


Recommandation : plus de transparence

En plus de recommander aux parents de ne plus utiliser ce produit dangereux, l'ANSM  demande de :

"Faire figurer sur l'étiquetage des produits cosmétiques dits "non rincés" contenant l'agent conservateur phénoxyéthanol, qu'ils ne peuvent pas être utilisés sur les fesses des enfants de 3 ans et moins." 

Les fabricants devront effectuer ce changement sur les étiquettes dans les 9 mois à venir, indique l'autorité sanitaire.


La bonne nouvelle, c’est que chez JOONE, on n’aura pas besoin de changer nos étiquettes ! En effet, nos lingettes à l'huile d'olive bio, eau micellaire, lait hydratant, gel lavant et liniment sont totalement dépourvus de ce produit toxique. Encore une bonne raison d’opter pour notre cosmétique bio et naturelle certifiée ECOCERT.

 

  lingette bio


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.