Pourquoi les enfants ne sont-ils jamais fatigués?

juin 05, 2018

Pourquoi les enfants ne sont-ils jamais fatigués?

Invités à un mariage vous avez dû insister pour que votre enfant quitte la piste de danse à 3h du matin alors que vous étiez au bout du rouleau ? Après une journée d’école, un entrainement de foot et un anniversaire, le petit dernier a toujours la pêche à 22H ? Selon une étude franco-australienne publiée en avril dernier, il y a une explication scientifique à cet épuisant phénomène. On vous explique tout.

Enfants vs athlètes d’endurance : qui est le gagnant ?

La résistance des enfants à la fatigue relève presque de l’évidence mais des chercheurs ont voulu en avoir le cœur net et vérifier s’il y avait une explication physiologique à cette énergie hors norme. Ils ont donc comparé les taux de récupération et la production d’énergie après une épreuve sportive (sprint puis vélo) de trois groupes distincts : des garçons âgés de 8 à 12 ans, des athlètes d’endurance et des adultes non entraînés.

Cette étude, menée par une équipe de l’université Clermont-Auvergne, a été publiée le 25 avril 2018 dans la revue Frontiers in physiology et ses résultats sont sans équivoque : les plus endurants sont les enfants ! En témoignent la mesure de différents paramètres : fréquence cardiaque, niveau d’oxygène et taux d’élimination du lactate, un acide lactique que l’on retrouve dans le sang après une épreuve physique intense. Les petits garçons sont sortis grands vainqueurs de ces tests : ils ont eu besoin d’un temps de récupération inférieure et leurs muscles sont plus résistants à la fatigue de l’effort.

La clé : le métabolisme aérobie

L'explication de cette récupération exceptionnelle réside dans l'utilisation par les enfants de leur "métabolisme aérobie", comme l'explique  le Pr Sébastien Ratel, l'un des auteurs de l'étude : " Nous avons constaté que les enfants utilisaient davantage leur métabolisme aérobie et étaient donc moins fatigués pendant les activités physiques de haute intensité" Le métabolisme aérobie utilise l'oxygène du sang et puise dans les lipides et les sucres présents dans le corps. Résultat, moins de fatigue musculaire et une meilleure récupération, supérieure même à celle d'athlètes d'endurance : " Cela peut expliquer pourquoi les enfants semblent avoir la capacité de jouer et de jouer encore, bien après que les adultes se soient fatigués." En résumé : le repos des parents n'est pas pour demain...


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.