🔴 EXCLUSIF : La DGCCRF passe au crible 32 marques de couches pour bébé

28 septembre 2022

Nouveau rebondissement sur la qualité des couches pour bébé. Aujourd’hui, c’est la DGCCRF qui s’attaque au sujet, en publiant via Le Parisien le 2 juillet 2020 une étude comparative menée sur 32 marques de couches. L'étude met en évidence la présence de produits toxiques chez 28 des 32 marques analysées. Explications.

18 mois après la grande étude de 60 Millions de Consommateurs qui plaçait JOONE en tête du classement, nous sommes de nouveau salués pourla  composition irréprochable de nos couches.
Un résultat qui certifie la qualité  constante de nos couches,grâce  à un cahier des charges exclusif et ultra strict. Depuis toujours,JOONE vous propose en effet des produits 100% sains et transparents.

⭐️ Psst ! Pour acheter nos couches hypoallergéniques et sans produit nocif, c'est ici⭐️

L'abonnement Couches JOONE

Mais si cette nouvelle étude de la Répression des Fraudes révèle une nette amélioration depuis les dernières études en date (notamment sur la présence de pesticides), elle déplore toujours la présence de produits nocifs dans 28 des 32 marques analysées, notamment :

- Du formaldéhyde : substance cancérogène avérée pour l'homme

- Des HAP : hydrocarbures aromatiques polycycliques, classés cancérogène avéré pour le cancer du poumon et le cancer de la peau

- Des dioxines : perturbateurs endocrinien

Même l'analyse de certaines marques dites "naturelles" ou "écologiques" a mis en avant la présence de ces formaldéhydes, dioxines et HAP.
Or, comme l’explique Loïc Tanguy, directeur de cabinet de la DGCCRF, il y a un véritable risque d'effet cocktail avec ces substances :

«Il est préférable de disposer de marges par rapport à ce seuil car les bébés peuvent être exposés à ces composants toxiques dans l’environnement. 10% c’est trop ! ». Aujourd’hui, certaines marques dites "écologiques" ou "naturelles" atteignent « entre 10 et 25% des seuils sanitaires »

Retrouvez l'intégralité de l'étude de la DGCCRF sur les couches sur le site du gouvernement.

  Face à ces résultats, notre fondatrice Carole Juge s’exprime :

« Depuis la création de JOONE, nous avons été les premiers à nous engager pour une politique transparente, ayant nous même été l’une des premières marques de couches à publier intégralement les analyses toxicologiques de nos couches pour bébé.

Cet engagement très exigeant fait aujourd’hui enfin l’objet d’une prise de conscience partagée par les pouvoirs publics.

60 Millions de Consommateurs avait et déjà salué notre travail en 2018 et la publication de ce nouveau rapport de la DGCCRF nous encourage à maintenir nos efforts en termes d’approvisionnement, de distribution et de pédagogie. »

Suggestion de Produits

Le Coffret Découverte

L'abonnement Couches

Le Coffret Maternité

Le Coffret Découverte