FR
DE NL US UK EU
Joornal

Varicelle : comment se soigne cette maladie infantile ?

16 mai 2022

Varicelle : comment se soigne cette maladie infantile ?

Ces petits boutons aperçus sur la peau de votre enfant vous laissent perplexe.  Surtout depuis le message envoyé par l’école : "cas de varicelle dans certaines classes". Vous cherchez donc à faire le lien et savoir si votre enfant a lui aussi  été contaminé… Mais comment reconnaître cette maladie ? 

On vous aide à faire le tour des symptômes et à savoir comment la traiter. 

C’est quoi la varicelle ? 

Maladie infectieuse et virale extrêmement contagieuse, la varicelle est due à un virus qui appartient au groupe des herpès. Si elle touche généralement les jeunes enfants, on peut quand même l’attraper une fois adulte. Responsable d’une éruption cutanée plus ou moins forte, elle guérit en une dizaine de jours. 

Où votre enfant peut-il l’attraper ? 

A l’école, à la crèche…. Dès qu’il est en collectivité, les risques de contracter le virus sont plus forts. Elle se transmet si l’enfant touche les boutons d’un camarade contaminé, mais elle passe aussi par voie respiratoire, par la salive.  A savoir que l’enfant malade est généralement contagieux sur une période de 2 jours avant la survenue de l'éruption cutanée.

Certaines périodes propices à la circulation du virus

Il faut surtout être vigilant au début du printemps et au début de l’été. C'est à ces périodes que la varicelle circule le plus souvent.

Et à quoi reconnait-on la varicelle ? 

Les symptômes sont assez nombreux mais si vous soupçonnez une varicelle, voici ce qui peut vous mettre la puce à l’oreille : 

  • Fièvre modérée jusqu’à 38 degrés
  • Rougeurs qui apparaissent en premier sur la nuque, le thorax, le ventre ou le dos, et sur lesquelles apparaissent des vésicules molles entourées d’une auréole rouge. Les vésicules mesurent 3 à 4 millimètres de diamètre. Elles sont remplies d’un liquide clair qui se trouble rapidement. 
  • Fortes démangeaisons cutanées

Les boutons peuvent progressivement couvrir tout le corps, même le cuir chevelu et le visage de l'enfant.

Comment se soigne-t-elle ? 

Si il n’y a pas grand chose à faire, quelques précautions sont à prendre surtout  pour soulager votre enfant des démangeaisons : 

  • Eviter l’exposition au soleil
  • Proposer des compresses humides et fraîches à déposer sur les boutons pour calmer les démangeaisons
  • Habiller l’enfant avec des vêtements assez larges, 100% coton pour éviter les frottements avec les boutons
  • Utiliser un savon doux au PH neutre
  • Laver l’enfant à l’eau tiède
  • Sécher délicatement sa peau en tamponnant mais surtout ne pas frotter (cela augmente l’envie de se gratter et peut arracher des boutons)
  • Apaiser sa peau avec un spray asséchant proposé par votre médecin traitant ou pédiatre
  • Couper les ongles pour éviter qu’il ne gratte les boutons (risque de cicatrice d’autant plus si les éruptions cutanées sont profondes). Certains parents tentent même de faire porter des moufles la nuit ! 

Mais attention : pas d’Advil ni d’aspirine durant la varicelle et pas d’automédication tout court ! Si vous préférez retourner voir le médecin une fois le diagnostique posé, il ne faut pas hésiter ! Mais n'intervenez pas seul. 

Quant aux séances de grattage, si jamais votre enfant frotte trop ses boutons, votre médecin pourra vous prescrire un antihistaminique.

Éviction, pas éviction, quand peut-il retourner en collectivité ?

Dans la grande majorité des cas, la varicelle guérit en 10 jours. Même quand les boutons sont nombreux. Vous allez voir une croûtes brune se former sur chaque vésicule : à ce stade, votre enfant n'est plus contagieux. 

Vous verrez ensuite les croûtes tomber vers le 6ème jour et laisser une tache rose qui va disparaitre sans trace. Sauf si séance de grattage sur lesdits boutons. 

Immunisé une bonne fois pour toute ou possibilité de récidive ? 

Si votre enfant a eu la varicelle, il est immunisé. Mais dans 15 à 20% des cas, il arrive que le virus s'exprime une nouvelle fois sous la forme d'un zona. Il reste en effet une petite quantité du virus toujours présent dans l'organisme qui peut se réactiver car il n'est pas totalement éliminé. 

12 ans et toujours pas de varicelle, une vaccination s’impose-t-elle ? 

Elle est en effet recommandée pour les enfants entre 12 et 18 ans n’ayant aucun antécédent clinique de varicelle, et les adultes (en particulier les professionnels de santé, de la petite enfance et tous les parents en projet bébé ou en période de post accouchement). 

2 doses de vaccin sont administrées à au moins deux mois d’intervalle.