FR
DE NL US UK EU
Joornal

Bébé a les fesses rouges, s’agit-il d’un érythème fessier ?

03 juin 2022

Bébé a les fesses rouges, s’agit-il d’un érythème fessier ?

Frottement de la couche, macération, irritation sont les principaux facteurs favorisant un érythème fessier chez les bébés… Mais à quoi reconnaît-on cette inflammation cutanée chez les tout-petits ? On a fait le tour de la question chez Joone pour vous apporter les réponses les plus précises et les solutions les plus adéquates pour soigner, et surtout soulager votre bébé. 

Bébé a les fesses rouges, s’agit-il d’un érythème fessier ?

Si votre bébé a les fesses bien rouges, il s'agit peut-être d’un érythème fessier . A quoi est-ce dû ? Dans la plupart des cas, il s’agit en fait d’une inflammation cutanée causée par le contact prolongé de la peau avec une couche souillée par des selles ou par de l’urine. Evidemment, ce n’est pas la seule cause. Cette inflammation peut aussi être causée par des poussées dentaires ou une irritation liée à une lessive, un assouplissant… Il arrive parfois même qu’une diarrhée se déclenche lorsque bébé développe ce type d’irritation corporelle.

Autres facteurs déclenchants d’un érythème fessier ? 

Il faut en effet faire attention à d’autres facteurs : 

  • Un manque de change régulier. La peau des fesses chez un nourrisson perd sa fonction de barrière protectrice quand elle est trop agressée. Elle devient alors plus perméable aux substances irritantes et c’est comme cela que le siège devient rouge. Il est donc primordial de changer régulièrement la couche.
  • L'utilisation pour la toilette du siège de soins irritants tels que des produits d’hygiène non adaptés à sa peau délicate et à son âge.
  • Une toilette insuffisante ou incomplète sur les fesses de bébé peut elle aussi entraîner un érythème fessier.
  • L’érythème fessier survient aussi lorsque bébé commence à changer son mode d’alimentation avec la mise en route de la diversification alimentaire. Cela peut en effet modifier la composition des selles (d'où la survenue de ce type d'irritation plutôt entre 6 et 12 mois). La fréquence des selles peut alors augmenter et même provoquer des diarrhées.  
  • Si vous avez choisi d’allaiter, votre consommation de nouveaux aliments peut, à travers le lait, également changer les selles de votre tout-petit.
  • Attention aussi aux antibiotiques. Pourquoi ? Parce que si ils sont capables d’éliminer les mauvaises bactéries, ils peuvent faire de même avec celles qui nous veulent du bien. Si vous allaitez par exemple, demandez à votre expert santé (gynécologue, sage-femme, médecin généraliste) comment  éviter la prolifération d’éventuelles bactéries dans le système digestif de votre bébé, car elles pourraient en effet favoriser l’apparition d’un érythème fessier.

Ce qu’il faut prendre en compte dans tous les cas quand cela arrive à un tout-petit, c’est la douleur ressentie. Car même s' il reste bénin, l’érythème fessier est une source de maux pour le bébé qui a besoin qu’on le soulage un maximum avec des soins adaptés à sa peau délicate. Un enfant peut en effet être très grognon de jour comme de nuit à cause de cette irritation qui lui fait mal, notamment quand vous le changez.
Mais rassurez-vous, vous n’êtes pas un parent isolé face à ce souci. Entre 3 et 20 mois, la moitié des bébés connaîtront cette irritation du siège. 

A quoi reconnaît-on un érythème?  

L’érythème fessier chez un tout-petit est reconnaissable de par les rougeurs sur ses fesses qui sont souvent chaudes et douloureuses. Mais il peut également présenter des plaques rouges, parfois cernées de petits boutons eux aussi de la même couleur, sur le siège, les cuisses et les organes génitaux. Vous verrez que l’érythème dessine comme une sorte de W sur la peau, qui recouvre l’intérieur des cuisses, des fesses et du pubis. 

Y-a-t-il des périodes plus propices que d’autres pour déclencher ce type de dermatite ? 

L’érythème fessier chez un nourrisson peut se développer parfois 3 semaines après la naissance Mais surtout entre 6 et 12 mois qu’il se déclenche le plus souvent, quand l’enfant commence à s'asseoir et à diversifier son mode d’alimentation. 

Eau + cotons, cela suffit-il pour soulager les fesses de bébé lors du change ? 

Clairement : non. En cas d'érythème fessier il faut adapter une nouvelle routine de soins pour guérir cette peau douloureuse et abîmée. C’est alors au pédiatre ou au médecin traitant d’adapter les produits en fonction de l’intensité de l’inflammation. Il arrive en effet que les lésions soient infectées par un champignon appelé “Candiose” ou pas une bactérie. L’infection peut alors toucher d’autres parties du corps et s’étendre dans les plis de la peau, sur le cou, l’aine, entre les fesses, voire même les orteils. 

La crème de change, solution efficace pour apaiser les fesses de bébé en cas d’érythème fessier ? 

La crème de change entre en effet dans votre routine du change pour éviter les fesses rouges et vous permettra d’apaiser la peau de bébé. Elle a été pensée pour prendre soin du siège de votre tout-petit bébé dès la naissance.

Capable de prévenir les rougeurs et autres irritations de la peau au niveau du siège, ce soin est riche et épais, et pensé pour les peaux les plus délicates. Il possède d’ailleurs une double fonction : il aide à réparer les irritations déjà présentes et il apaise grâce à son action anti-inflammatoire.

Comment utiliser cette crème sur les fesses de bébé ? 

Appliquez la crème de change en couche bien épaisse sur la peau propre et sèche de votre bébé. 

Attention aux corticostéroïdes en cas de fesses irritées

Vous ne devez pas utiliser de crème à base de cortisone sur le siège de votre enfant si elle n’a pas été prescrite par le pédiatre de votre tout-petit. Ce type de produit/médicament peut en effet empirer la situation, surtout quand il n’est pas employé à bon escient. 

Contagieux d’un enfant à un autre ou pas l’érythème ? 

Pas du tout sauf en cas d'infection par un champignon.

Pour soulager les fesses de bébé, adoptez les bons gestes 

Si les fesses de bébé sont bien rouges et irritées, adoptez les gestes suivants pour apaiser sa peau endolorie par l’érythème :

  • Pensez toujours à vous laver méticuleusement les mains, avant et après chaque change de bébé. 
  • Laissez ses fesses à l’air dès que vous en avez l’occasion. 
  • Changez votre enfant régulièrement (au 6 à 8 fois par jour) et faites-le bien après chaque selle.
  • Ne serrez pas trop sa couche pour laisser la peau respirer. 
  • Pensez à utiliser des couches bien absorbantes
  • Laisser tomber les pantalons, les collants et les leggings serrés car ils empêchent l’humidité de sécher. 
  • Après chaque bain, chaque change, si vous utilisez de l’eau, veillez à toujours bien sécher les plis de l'aine, des cuisses et évidemment des fesses. 
  • Pour les filles, nettoyez toujours la zone du siège d’avant en arrière pour éviter de ramener d’éventuelles matières fécales sur la région intime. Surtout, nettoyez à nouveau bien tous les plis.
  • N’utilisez jamais de talc. Ce produit favorise la macération et ses fines particules peuvent pénétrer dans les poumons de votre nourrisson.

Et si bébé a fait des selles liquides, comment le nettoyer ? 

Dans le cas d’un érythème fessier, si bébé a fait des selles liquides ou en grande quantité, le bain peut être une alternative pour bien nettoyer la zone du siège. Lors de la toilette, pensez alors à bien maintenir votre enfant sur l’avant-bras avec une main dans son dos, en maintenant son bras entre le pouce et l’index. L’autre main reste libre pour bien laver et rincer votre bébé. 

Que faire si on veut éviter que l’érythème fessier revienne à nouveau ?

Il faut mettre en place les mêmes pratiques que lorsque bébé a les fesses irritées :

  • Choisir des couches bien absorbantes.
  • Penser à changer bébé régulièrement, et tout de suite quand il a fait des selles.
  • Prendre soin de sa peau délicate avec une crème de change certifiée bio, composée à 100% d’ingrédients d’origine naturelle et testée dermatologiquement. 
  • S’assurer que votre enfant est suffisamment hydraté au cours de la journée (moins un enfant est hydraté, plus les urines sont concentrées et plus elles sont acides et irritantes pour la peau). 
  • Si vous allaitez, évitez les aliments acides comme les épices et consommez avec modération la viande rouge, les céréales raffinées (comme le pain blanc et le riz blancs.), ainsi que les sucreries et les produits ultra transformés.
  • Dans le  bain, après concertation avec un professionnel de santé si vous pouvez ajouter des sels alcalins dans l’eau, c’est une excellente idée. Cela aidera à réguler l'acidité de la peau. 
  • De même, toujours avec l'accord de votre praticien de santé, si bébé est sous traitement antibiotique, vous pouvez vous procurer des probiotiques pour restaurer la flore intestinale. Un érythème fessier peut en effet se développer et la perturber. Les médicaments pouvant acidifier l'organisme, il faut donc compenser.
  • Et surtout, dès que possible, laissez les fesses de votre bébé à l'air libre.

Faut-il changer l’alimentation de bébé en cas d’érythème fessier ? 

On peut, surtout en période dediversification alimentaire (à partir de 4 mois environ). Il faut que votre tout-petit consomme avec grande modération, voire évite, les aliments acides comme les agrumes, les kiwis, ainsi que le lait de vache ou le sucre. 

Proposez-lui plutôt des légumes de saison frais et bio autant que possible. Vous pouvez aussi incorporer à ses repas journaliers des céréales semi-complètes (plus faciles à digérer que les céréales complètes). 

Une journée dans l’assiette de bébé un jour d’érythème fessier 

A midi :

  • Purée de haricots verts et patate douce accompagnée de viande blanche (texture et quantité de légumes et de protéines à déterminer en fonction de l’âge de bébé) + fruits ou compote de fruits de saison (pomme, poire, banane, pêche etc… et en quantité en fonction de l’âge de bébé) 

Au goûter : 

Fruits de saison ou compote en fonction de l'âge de bébé + laitage à déterminer avec le professionnel de santé si les protéines de lait de vache sont à éviter

Au dîner :

  • Légumes de saison et pâtes semi-complètes (forme, quantité et texture qui correspondent à l’âge de bébé) + fruits ou compote aux fruits de saison (quantité qui correspond à l’âge de bébé). 

En ce qui concerne les laitages au cours de chaque repas et du petit-déjeuner, ils sont à déterminer avec le professionnel de santé notamment si les protéines au lait de vache sont à éviter. Car il se peut que soit vous allaitez bébé, soit il reçoit un biberon de lait infantile, soit il consomme déjà des laitages type yaourt et fromage. L’importance du calcium chez l’enfant étant important il faut donc un avis expert pour éviter les carences. 

Impétigo et érythème fessier, deux infections de peau à ne pas mélanger

Il existe en effet d’autres causes d’irritation sur la zone du siège. Voilà pourquoi il est important de consulter un professionnel de santé si vous êtes dans le flou total. Un enfant peut attraper d’autres maladies de peau comme l’impétigo ou encore la dermatite séborrhéique et la fièvre miliaire. Ce sont des infections que l’on confond le plus couramment avec un érythème fessier.

L’érythème fessier, à ne pas confondre non plus avec les mycoses 

Si votre bébé a les fesses rouges, ce n’est en effet pas toujours à cause d’un érythème fessier. Sujettes à de nombreuses irritations, la zone du siège peut être douloureuse pour bébé à cause de mycoses. Comment les reconnaître ? Si votre tout-petit présente des plaies ouvertes sur la peau, une mycose peut s’y installer et entraîner des démangeaisons ou des desquamations. Les mycoses peuvent apparaître sur tout le corps, même sur les muqueuses (bouche, organes génitaux), ainsi que sur les ongles et les organes génitaux. Les lésions peuvent être rouges et suintantes. La peau peut présenter des fissures et un dépôt jaunâtre peut se développer. 

Comme pour un impétigo, consultez un professionnel de santé pour obtenir les soins adéquats à cette infection. Surtout pas d'automédication chez un nourrisson. 

En cas d’érythème fessier, quand faut-il consulter le pédiatre ? 

Si les symptômes de cet érythème perdurent au-delà de 4 jours et s'accompagnent de fièvre, de cloques, ou de furoncles, que votre enfant mange moins que d’habitude, qu’il perd du poids, prenez contact avec votre pédiatre. Faites de même si des éruptions cutanées surgissent ailleurs sur le corps ou que vous observez des dépôts blancs dans la bouche de bébé. Cela peut être le signe d’une mycose buccale (appelé muguet).

Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.