Comment aider bébé à faire ses nuits ?

mai 04, 2018

Comment aider bébé à faire ses nuits ?

" Il fait ses nuits ?" Voilà certainement la question que les jeunes parents entendent le plus souvent…et qui peut rapidement devenir légèrement crispante. Pour un aîné qui aura fait ses nuits en rentrant de la maternité, le petit dernier se réveillera encore plusieurs fois à 18 mois. Il n’y aucune règle, aucun mode d’emploi et chaque bébé est différent. Il existe néanmoins quelques astuces pour accompagner votre tout petit sur le chemin d’un sommeil serein.

Comprendre les cycles de sommeil de bébé

Il est illusoire d’attendre d’un bébé qu’il dorme 12 heures d’affilée dès la naissance. Alors oui, bien entendu, il y aura toujours des témoignages de parents pour vous dire que leur bébé est un gros dormeur. Un conseil : ignorez-les ! Inutile d’ajouter du stress au stress en comparant son bébé à celui du voisin.

En premier lieu, il est important de rappeler que le rythme des cycles de sommeil de bébé (endormissement, sommeil calme, sommeil agité) dépend de son âge. Entre 0 et 1 mois, chaque cycle ne dépasse pas 60 minutes. Un rapide calcul permet de comprendre qu’un nourrisson ne dormira pas plus de 4 heures d’affilée. Les phases vont ensuite s’allonger progressivement pour atteindre 70 minutes à 2 mois puis 1h30 entre 6 et 12 mois.

Patience, le maitre mot !

Le sommeil de bébé ne se fait pas en un jour. Il s’agit, comme tout le reste, d’un apprentissage. Il faut laisser le temps à bébé de trouver son rythme et accepter que cela prenne un peu de temps. La fatigue physique et nerveuse n’aide évidemment pas à vivre sereinement les réveils nocturnes mais au fil des semaines, bébé va dormir de mieux en mieux et surtout, plus longtemps ! il faut donc s’armer de patience, serrer les dents et profiter des moments où bébé dort pendant la journée pour faire la même chose.

10 astuces au quotidien

  • Aider bébé à différencier le jour et la nuit 

Pendant les siestes de la journée, inutile de fermer les volets et d'arrêter de vivre. Continuez à vaquer normalement à vos occupations dans la maison. La nuit en revanche, veillez à ne pas allumer brutalement la lumière, parlez d'une voix douce et ne stimulez pas bébé outre mesure.

  • Lui donner des repères 

Les premières semaines avec bébé, tout semble compliqué. Se préparer à sortir de la maison relève de l'expédition, le changement de la couche est toute une aventure et la mise en place du bain dure plus que de raison. Pourtant, il est important de donner rapidement un cadre et des repères à bébé. Il ne s'agit pas de le formater mais seulement de le rassurer. Chaque famille organiser sa journée comme elle l'entend mais répéter jour après jour (et soir après soir !) les mêmes gestes et les mêmes horaires va aider bébé à se caler, de jour comme de nuit !

  • Essayer d'apprendre à bébé à s'endormir seul

Quelle sensation est plus agréable que de bercer son bébé et de sentir son petit cou tout chaud jusqu'à ce qu'il s'endorme ? Pourtant, il est important d'habituer rapidement bébé à trouver le sommeil seul, il sera ainsi plus facile pour lui de se rendormir la nuit. L'OMS recommande de garder bébé dans la chambre parentale jusqu'à l'âge de 6 mois. Dès que bébé est fatigué, se frotte les yeux, devient grognon, ou tout simplement lorsque l'heure du coucher est venu, déposez le tranquillement dans son lit, rassurez le puis quittez la pièce sans attendre qu'il s'endorme. 

  • On ne fait pas l'impasse sur les siestes !

Croire que bébé dormira mieux parce qu'il n'a pas fait de sieste est une grosse erreur. Un bébé a besoin de sommeil et il ne dormira que mieux le soir s'il s'endort sans être à bout de fatigue. 

  • Rassurer bébé mais ne pas intervenir systématiquement 

Plusieurs raisons peuvent expliquer que bébé se réveille la nuit. Peut-être faut-il  changer sa couche ou a-t-il faim, mais peut-être aussi a-t-il simplement besoin d'être rassuré et de sentir votre présence. Aucun bébé ne fait de caprice, s'il pleure, c'est qu'il a besoin de vous. Néanmoins, inutile de le sortir de son lit dès qu'il commence à pleurer. Des mots doux, une caresse sur le front peuvent suffire à l'apaiser, surtout s'il est entre deux cycles de sommeil


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.