Congé maternité terminé, comment retourner au bureau gonflée à bloc ?

29 septembre 2022

Le retour au bureau après le congé maternité c'est un peu la rentré de septembre : comme pour les écoliers on a un peu (voire plein) de stress, d'appréhension... On se demande à quelle sauce on va être manger... Surtout avec la hiérarchie, car qui dit bébé dit nouvelle vie et nouveau planning. Vous avez envie de lui demander une réorganisation, mais  pour certaines mamans, cela parait souvent insurmontable. On a peur, c'est comme ça. On n'ose pas demander. Allez, pas de panique, tout va bien se dérouler. D'ailleurs pour assurer, on vous a fait un programme pour arriver gonfler à bloc pour la rentrée. Que le 5e trimestre commence : positif et serein !

Devenir la reine de la gestion du stress

Dormir. Avec bébé c’est déjà compliqué mais avec cette boule au ventre et la rentrée au bureau, c’est pire. Le stress appelle le stress, et penser au retour au bureau, cela vous tracasse. Laisser bébé à la crèche, gérer une nouvelle vie, tout cela arrive d’un coup pour vous, vous étiez si bien dans cette bulle à deux, juste vous et votre nourrisson. Pas de panique. Pour diminuer ce stress, il faut :

  • Commencer par accepter ses émotions, il est tout à fait normal post congé maternité de ressentir un stress.
  • Choisir un mode de garde en accord avec vos valeurs et vos besoins. Cela favorisera votre sentiment de confiance envers vous-même et les personnes en charge de gérer votre enfant.
  • Puis faites une adaptation progressive en commençant quelques semaines avant la reprise du travail à vous séparer graduellement de bébé. Commencez par une heure puis deux puis une matinée puis une journée.

Demander un nouveau planning à sa hiérarchie

On constate que c’est une des plus grandes peurs des mamans qui reprennent le travail après un congé maternité : celle de demander !

Pour bien demander, il faut être clair et précis sur votre demande (ne pas dire “j’aimerais terminer un peu plus tôt” mais “je désire terminer tous les soirs à 18h maximum”).

  • Travaillez votre productivité : quand vous êtes au bureau, vous êtes au bureau. 
  • Pour qu’une demande soit plus facilement acceptée, misez sur un compromis gagnant-gagnant. La personne en face doit se sentir gagnante, aidez la à visualiser ce qu’elle gagnerait à accepter ce compromis.
  • Raisonnez à sa place en terme de gains et non de perte.

Enfin, expliquez votre demande sans vous justifier : vous ne commettez pas de crime. Il s’agit juste de réajustements professionnels tout à fait jouables.

Devenir une as de la gestion vie personnelle vie professionnelle

En voilà un vaste sujet. Pour résumer il faut :

  • Faire équipe avec son partenaire,
  • S’organiser et anticiper au maximum,
  • Poser des limites au boulot comme dans le perso,
  • Sortir du perfectionnisme et être dans le “faire au mieux avec ce que l'on a comme ressources".

La fatigue post-naissance, ce grand volcan toujours en activité qui nous arase  

Vous pouvez vous créer des SAS de décompression non négociables au quotidien, des moments juste pour vous, même 5 minutes par jour, ça peut tout changer. Et ne pas négliger ses besoins vitaux: manger équilibré, se coucher tôt, éviter les écrans en excès. Mais surtout : déléguez tant que vous pouvez les tâches ménagères. N’hésitez pas à demander de l’aide !

Créez votre réseau de bonnes fées qui pourront prendre le relais. Il arrive même que les mairies aident les jeunes mamans après l’accouchement avec des accompagnants à domicile : pour repasser le linge, faire le ménage, les courses. Demandez à la Protection Maternelle et Infantile (PMI de votre secteur) si des listes de personnels aidants ou des associations permettent de se faire aider. Ou bien rejoignez des groupes de mamans sur les réseaux sociaux. Souvent on découvre des pépites pour s’entraider : vous allez peut-être découvrir un réseau de mamans près de chez vous, voire même de votre quartier qui s’est constitué sur les réseaux sociaux pour se soutenir et partager plein d'astuces.

Bas les pattes les remarques depuis qu'on est maman

"Elle part tôt, elle se croit vendredi”.... Combien de fois certaines mamans ont pu entendre ce type de remarques, c’est le constat fait par certains experts, psychologues, thérapeutes… Et coach de vie. Ces remarques ne sont que le reflet du discours intérieur de ces personnes. Cela n’a rien à voir avec vous donc ne le prenez pas personnellement, ce sont des mots que la personne s'adresse à travers vous. Passez votre chemin et éprouvez de la compassion pour cette personne aussi dure avec elle-même.

 

Co-rédigé avec Charlotte Klein, coach de vie, spécialisée dans la maternité.