FR
DE NL US UK EU
Joornal

"Sois poli, dis merci”... L'éducation à la Française : pourquoi on en fait tout un plat ?

14 mars 2022

C’est pas nous qui le disons, mais tous nos pays voisins  : les enfants français seraient de loin parmi les plus polis, voire les mieux élevés du monde. Entre héritage culturel et mode de vie à la française, il y a de nombreuses raisons qui feraient pâlir d’envie certains parents outre-atlantique. Voici les 3 principales qui font de l’éducation à la française quelque chose de si singulier.

La politesse, c’est la base.

“Bonjour Madame”, “Merci Maman” ou encore “S’il te plait” : il est courant en France d’apprendre ces formules de politesse complètes à son enfant, dès lors qu’il commence à balbutier ses premiers gazouillis. Chaque biscuit demandé doit s’accompagner des Mots Magiques. Idem pour les formules au conditionnel : “j’aimerais”,”ça me ferait plaisir”... Là où dans d’autres pays, on se limite à un “hey” ou “thanks”. Il faut le dire aussi : la langue française est l’une des plus riches en vocabulaire, synonymes et formules en tout genre. 

 

“L'enfant roi” ? Très peu chez nous !

La multiplication des reportages télévisés nous le montre : en France, pas question de se laisser mener par le bout du nez par des tyrans en herbe. Les Super Nanny, Pascal Le Grand Frère, et autre Zone Interdite aiment donner aux parents les clefs pour détricoter les crises au supermarché ou au restaurant. Avec un renfort de parentalité positive dictée par Isabelle Filliozat et Catherine Gueguen, on trouve aujourd’hui des solutions plus douces et efficaces que celles qu’on a connues, enfant. Plus facile à dire qu’à faire, évidemment. Toujours est-il que quand on se balade dans d’autres pays, on voit que les parents sont beaucoup moins strictes sur le “Non”, notamment aux Etats-Unis où il est fréquent de rencontrer des parents qui refusent, comme fondement éducatif, de dire “Non” à leur enfant. La raison ? Cela freinerait leur créativité et leur autonomie.

 

L’heure du repas chez les Français

La société française considère souvent qu’un enfant "bien élevé" doit manger de tout. Dès 4 mois, c’est parti pour l’initiation aux légumes verts , aux épices, oignons, etc. Un mot d’ordre “Tu goûtes !”. Force est de constater que ça fonctionne ! Les petits Français sont parmi ceux qui mangent le plus équilibré. D’ailleurs d’après une étude, 83% des Français sensibilisent leur enfant au bien-manger.