FR
DE NL US UK EU
Joornal

SOS : Mon bébé refuse de marcher. A quel point c'est grave, ou pas grave ?

16 juillet 2019

bebe veut pas marcher

Quelle casse-tête ! Votre bébé sait marcher seul depuis déjà plusieurs mois, mais il vous tend désormais les bras dès que vous le posez au sol… et du haut de ses 15kg, vous n’en pouvez plus de le porter. Mais pourquoi est ce que, soudainement, votre bébé refuse de marcher ? Fatigue ? Caprices ? Terrible Two ? On vous dit tout.

1. Pourquoi certains enfants refusent de marcher

L’endurance à la marche varie beaucoup d’un enfant à l’autre : certains enfants sont capables de marcher longtemps sans se fatiguer, tandis que d’autres s’épuisent après quelques pas seulement.
Or, on sait que de manière général, la volonté de marcher pour un bébé sera influencée par :
- le moment de la journée : suivant son état de fatigue notamment,
- ses besoins physiques : avec une influence de la faim ou de la soif.
- la motivation : s’il se dirige vers un endroit qu’il aime, il pourra souvent marcher longtemps sans se plaindre.
- l’inconnu : s’il se retrouve sans repère sécurisant, il peut se tourner vers vous pour être rassuré ou consolé.

De manière générale, le mieux est d’essayer de comprendre pourquoi votre bébé refuse de marcher, et de tenter d’y répondre. Par exemple, proposez lui un biscuit s’il a faim, ou un temps de repos s’il est fatigué. Ainsi, vous montrez à votre bébé que vous comprenez ce qu’il vit et que vous l’accompagnez dans sa (dé)marche.

2. Comment aider votre enfant à développer son endurance pour la marche ?

Le développement de la marche et de l’endurance de l’enfant se fait progressivement. Pour différentes raisons, un enfant qui marchait bien un jour voudra être porté (ou en poussette) le lendemain : rassurez-vous, c’est tout à fait normal ! Il faut savoir être patient et rester à l’écoute de ses besoins, tout en ayant des attentes réalistes et adaptées à ses capacités de bébé.

Voici quelques astuces pour aider l’enfant à développer son endurance à la marche :

  • Commencez de courtes sorties dans un environnement familier : dans votre quartier, ou au parc…
  • C’est votre enfant qui marque la cadence, et pas vous. Marchez à son rythme pour éviter de l’épuiser.
  • Fixez lui des objectifs visuels et atteignables : marcher jusqu’au prochain banc par exemple.
  • Si votre bébé veut que vous le portiez, proposez-lui une solution alternative : « je ne peux pas te porter jusqu’à la crèche parce que tu es trop lourd… mais je te propose de marcher au moins jusqu’au prochain banc au bout de la rue, et on pourra faire une petite pause là bas »
  • Félicitez le : chaque fois qu’il arrive à marcher par lui-même, il vit une grande réussite. Cela le rend fier et contribuera au développement de sa confiance en lui.

3. Comment motiver un bébé qui refuse de marcher ?

Comme pour tout, le jeux peut aider votre bébé à trouver la motivation pour marcher, voire à marcher sans même s’en rendre compte pendant qu’il y participe ! Voici quelques idées qui vous aideront à le remettre sur le droit chemin de la marche autonome :

  • Imitez la démarche d’un animal : pigeon sautillant ou gros éléphant
  • Marchez en faisant semblant de sauter de pierre en pierre, sur un passage piéton par exemple.
  • Variez les styles de marche : en pas chassé, ou sur la pointe des pieds… cela l’aidera aussi à progresser dans sa mobilité globale.
  • Jouez avec les couleurs des feux de signalisation : invitez l’enfant à dire quand le feu et vert et à donner l’autorisation d’avancer.
  • Faites un jeu de piste : demandez lui de trouver un objet rouge, quelqu’un qui porte une casquette, une pomme de pin...

Patience...

Dans tous les cas, pas de panique. L’apprentissage de la marche ne vient pas du jour au lendemain et chaque bébé finira par galoper ! Il faudra parfois un peu plus de patience et de bienveillance, mais finalement, c’est votre marque de fabrique en tant que super parent !