Les règles surabondantes : on en parle ?

21 décembre 2020

Les règles surabondantes : on en parle ?

Pouvoir parler librement de ses règles, ça commence à devenir de plus en plus normal. Mais parler de ses règles très abondantes, voire surabondantes, c’est souvent un sujet tabou pour beaucoup de femmes. Et pourtant ! Aujourd’hui, c’est 20 à 30% des femmes qui seraient concernées par ces règles dites “hémorragiques”, et qui chaque mois doivent prévoir “encore plus” : le jour de leur arrivée, les protections hygiéniques adaptées, les vêtements qu’elle porte… et parfois même jusque ses rendez-vous ! Ces règles abondantes affectent beaucoup la vie de certaines femmes… Alors quelles solutions trouver ?

Les femmes concernées 

Toutes les femmes peuvent être concernées par les règles très abondantes, bien que la tranche d’âge se situe davantage entre 30 et 50 ans. Certaines femmes sont cependant plus susceptibles d’être concernées. Les raisons peuvent être génétiques, dues à un surpoids, à de   l’endométriose  ou encore dues à la prise de certains médicaments.

Les différents types de saignements hémorragiques  

Difficile de savoir si ses règles sont très abondantes ou pas ! Cela dépend de la perception de chaque femme et de son ressenti par rapport à ses règles. Pour certaines femmes, un “simple” écoulement va paraître important, là où d’autres femmes atteintes de règles hémorragiques trouveront ça “normal”.

Il existe 3 types de saignements abondants :
1. Les règles hémorragiques 
2. Les métrorragies, qui sont des saignements en dehors des périodes de règles  
3. Les ménométrorragies, qui sont des saignements qui arrivent de manière aléatoire

N’hésitez pas à consulter votre médecin ou votre gynécologue en cas de doute, ce dernier saura vous accompagner au mieux en fonction de vos besoins.

Focus sur les règles après l’accouchement

Le retour des règles (le fameux “retour de couches”) se fait en général 6 à 8 semaines après l’accouchement. Les règles vont être plus abondantes et durer un peu plus longtemps que vos cycles normaux car l’utérus s’est distendu et que le système de vascularisation est différent. C’est tout à fait normal et vos règles redeviendront comme avant le temps que votre corps se remette en place.

Quelles solutions ?  

En fonction de vous, de votre ressenti et de vos besoins, certaines solutions peuvent être envisagées. La pose d’un stérilet ou la prise d’une pilule contraceptive peuvent résoudre le problème. Des traitements médicamenteux ou une opération chirurgicale sont possibles pour les femmes qui ne veulent pas ou plus d’enfants.

Certaines femmes sont tellement gênées par les règles hémorragiques qu’elles ont souvent du mal à en parler ! Or, ce problème peut impacter leur vie sociale, sexuelle, leur bien-être physique et moral. C’est pourquoi, il est important de parler de tout saignement “hors norme” à un médecin ou un gynécologue. Les saignements importants, au même titre que les   douleurs menstruelles, ne sont pas de “simples banalités” dues aux règles.