4 mois que j’ai accouché et toujours pas de retour de couche, un souci ?

29 septembre 2021

retard du retour de couche, un souci ?

A la sortie de la maternité la sage-femme vous avait peut-être dit que le retour de couche se ferait naturellement, à peu près 6 à 8 semaines après… Sauf que voilà, toujours rien. Mais rien ne sert de monter au créneau, le corps est parfois rebelle et les choses peuvent mettre plus de temps que prévu à se remettre en place… Le corps féminin est si complexe. Car en effet, nous ne sommes pas toutes faites sur un modèle unique et nos corps ne se remettent pas tous de la même manière...

Qu’est-ce qui retarde le retour de couche ?

Plusieurs facteurs entrent en compte :

Si vous allaitez le retour de couche peut se faire plus tard, le taux de prolactine (hormone qui aide à soutenir la production de lait maternel) peut en effet retarder ce retour car elle bloque les règles. Les ovaires sont en quelque sorte en congé le temps que vous allaitiez votre bébé, et cela, d'autant plus si vous donnez le sein de manière exclusif. Ils reprendront leur activité une fois l’allaitement terminé. Et il faut savoir que certaines femmes ne retrouvent leurs règles que 7 à 8 mois après un allaitement exclusif.

Autre chose, il arrive que même si certaines femmes n’allaitent leur bébé, le retour de couche tarde à arriver car tous les corps ne fonctionnent pas de la même manière, d’autant plus si vous avez eu du mal à concevoir, si vous aviez déjà des cycles irréguliers avant d'être enceinte... Dans certains cas, il faut consulter un spécialiste car cela peut (on dit bien "peut", car ce n’est pas forcément le cas) signifier un trouble de l’hypothalamus. Mais attention l’absence de règles ne veut pas dire que le cycle n’a pas repris et il est possible que vous puissiez ovuler.

Peut-on tomber enceinte avant un retour de couche ?

La réponse est : bien sûr, complètement ! Bien sûr que vous pouvez tomber enceinte avant le retour de couche et c’est pour cela qu’il faut demander à votre gynécologue ou à votre sage-femme un moyen de contraception si vous désirez en prendre un.

Et l’allaitement, cela peut-t-il servir de contraception ?

L’allaitement n’est pas une contraception. Contrairement aux croyances et aux “on dit” le fait d’allaiter un bébé ne prémunit pas d'apprendre que l'on attend à nouveau un bébé pendant cette période. Même si la prolactine citée plus haut peut empêcher l’ovulation, mère nature peut jouer bien des tours à notre corps. Il est tout à fait envisageable de tomber enceinte pendant que vous sevrez votre bébé.

Par contre, si vous désirez prendre une pilule pendant l’allaitement, attention, on ne se médicamente pas seule. Il est capital de demander à son gynécologue ou à sa sage-femme la bonne contraception à adopter pour que ce soit compatible avec l'allaitement.