5 techniques de parents pour endormir son bébé

juin 03, 2019

5 techniques de parents pour endormir son bébé

On peut poser son bébé dans son berceau en priant très très fort pour qu'il s'endorme. On peut aussi utiliser du matériel brevetées et très cher pour aider son enfant à trouver le sommeil… Et on peut utiliser aussi ces 5 techniques de parents qui ont fait leur preuve pour endormir sereinement son bébé... A vous de voir !

Les yeux dans les yeux

Apparemment, c'est LA technique qui marche. Si vous regardez votre bébé dans les yeux au moment du coucher ou de la sieste, et que vous ne lâchez pas son regard, ce dernier va sûrement s’endormir en un clin d’oeil. Philipp et Catrina, parents de 3 enfants ont remarqué que cette technique a un effet hypnotique sur leurs petits.

“Souvent les enfants luttent pour rester éveillés. Alors quand on sent qu’ils sont mûrs, on peut attraper leur regard et commencer le bras de fer (du regard). On le fixe, les yeux dans les yeux, sans trop d’expression pour ne pas les éveiller ou les stimuler trop”...

Normalement, les paupières de votre tout-petit vont devenir de plus en plus lourdes...

Une question de timing

Dans le sommeil, tout est une question de (bon) timing ! Si vous voulez que votre bébé soit sensible au marchand de sable, soyez attentif à l’heure à laquelle votre enfant montre les tous premiers signes de fatigue. Ces signaux sont souvent assez explicites : votre bébé se frotte les yeux, il baille, il peut se fâcher pour rien en apparence. Sybille, maman de 2 petits difficiles pour le dodo, a remarqué que, quand son enfant commençait à se prendre les pieds dans le tapis, à se cogner par inattention, c’était le signe qu’il était FA-TI-GUE et qu'il n'en pouvait plus”. Dans ce cas, dit-elle, elle a 15 minutes max pour coucher son enfant, car c’est le signe que son train de sommeil arrive et qu’il faut l’intercepter avant qu’il ne reparte.

Le rituel du coucher

Cette étape que l’on pourrait comparer à un « sas de décompression » avant le coucher est d’autant plus importante que les enfants sont jeunes. Dès son plus jeune âge, vous pouvez mettre en place un rituel du coucher, pour guider votre enfant dans cette phase parfois difficile du sommeil. Vous pourrez aussi faire évoluer cette petite routine pleine d’amour au fur et à mesure qu’il grandit et que ses besoins changent. Chanson douce, petit câlin dans les bras une fois la lumière éteinte, danse… Votre bébé sera sûrement sensible au son de votre voix qui le berce ou le contact de votre peau qui le relaxe. Après, n’hésitez pas à être créatif et à voir à quels sens votre enfant est le plus sensible…

Les bruits blancs

Ces bruits reproduisent une sorte de silence d’or, apaisant pour de nombreux enfants. Aspirateur, hotte de cuisine, sèche-cheveux… Ces sons aident à focaliser l’attention de votre tout-petit et à l’apaiser. Plus incroyable que le bruit blanc, vous avez aussi le bruit rose, ce son naturel comme le bruit des vagues, de la pluie qui tombe... Ces sons naturellement relaxants bercent beaucoup d'enfants et les endorment comme par magie.

Le massage qui rend sage parents et enfants

Saviez-vous que le rythme cardiaque de votre enfant se calait sur le vôtre ? Si vous êtes peace and love, votre enfant le sentira donc sûrement et s’apaisera à votre contact apaisant. Pour faire descendre la tension de votre bébé, comme la vôtre, rien de tel qu’un massage, un moment où le temps s'étire à l'infini : “C’est en PMI que j’ai suivi un atelier massage pour nouveau-né et qui m’a beaucoup servi pour endormir mon fils Abel. Le soir après le bain, je le massais avec de l’huile de noix de coco : les cuisses, les bras, le ventre en reproduisant une forme de coeur avec mes mains. Je me suis en plus rendue compte que ce moment relaxant avait des effets relaxants sur moi aussi.” C'est ce que nous ont témoigné Christophe et Marina, parents du petit Abel, aujourd’hui âgé de 18 mois.


Parents, dans votre sagesse vous avez trouvé d’autres techniques révolutionnaires pour faire dormir votre enfant ? N’hésitez pas à éclairer ces jeunes parents qui ont parfois du mal et aimeraient sûrement en savoir plus…


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.