Sommeil de bébé : devinez qui se lève le plus souvent la nuit ?

28 septembre 2022

Peut-être avez-vous déjà une petite idée au sein de votre couple, de qui a la plus grosse dette de sommeil depuis que bébé est né ?

 

L’enquête menée par l ’institut Ifop pour Sleepyz nous révèle que ce sont… les mères ! Quand un tout-petit de moins de 3 ans se réveille la nuit, veut manger, a besoin qu'on lui change sa couche... Ce sont 8 mères sur 10 qui se lèvent plus souvent que leur conjoint pour s’en occuper. Si les inégalités semblent se creuser jusque dans le sommeil, faut-il pour autant penser que les choses n’ont pas bougé un petit peu au sein du couple parental quant à la répartition des tâches liée aux enfants ? On fait le point près du babyphone !

 

L’épreuve du sommeil quand on est parents

 

Elle est souvent plus compliquée à gérer pour les mères que pour les pères. Car c’est un fait et ce fait est chiffré. Très clairement, comme le révèle l’enquête menée par l’institut Ifop, 8 mères sur 10 se lèvent plus souvent que leur moitié pour s’occuper de bébé en pleine nuit. Et cela, même si aujourd’hui 63% des parents confient faire un roulement le soir quand bébé refuse les bras de Morphée. Pourtant...

 

Le sommeil de bébé reste une charge mentale qui pèse encore lourd sur les femmes

 

Si 63% des parents ont mis en place ce fameux roulement pour s'entraider, seules 25% des femmes interrogées estiment qu’il est équilibré. Car en effet, même si de nombreux papas revendiquent leur rôle auprès de leurs enfants, les inégalités restent bien réelles dans les récents sondages. Près de la moitié des femmes indiquent d’ailleurs êtres même les seules à se lever la nuit quand bébé réclame les bras.

 

Les mamans plus rapides que l'éclair pour s'occuper de bébé la nuit

 

A peine bébé a-t-il émis un son que vous êtes déjà debout, au taquet et près de votre nourrisson pour le rassurer et tenter de le rendormir. Vous n’êtes pas la seule, sachez-le, à être aussi rapide que superman pour vous lever voir bébé. Toujours selon l’enquête d’Ifop, on apprend que les mères se lèvent deux fois rapidement que les pères : 4,5 minutes contre 8 minutes pour le conjoint. 

 

Une charge mentale qui n’est pas sans conséquence sur les mères

 

La gestion du sommeil de bébé, c’est une lourde tâche. Endormir un tout-petit, veiller à la qualité de son sommeil… Cela demande du temps, de l’énergie... Et cette tâche s’accumule à d’autres que les femmes, au sein d’un couple hétérosexuel, gèrent souvent plus que leur conjoint. Résultat : qualité du sommeil impactée, fatigue, énervement, source de tension, nombreuses sont les femmes à confier moins bien dormir depuis qu’elles sont mères : 44% contre 33% chez les hommes.

 

… Et sur leur couple

 

La gestion du sommeil d’un bébé, c’est 66% des disputes au sein d’un couple parental nous indique l’enquête. Et si on arrêtait ça ? Et si on se disait franchement les choses pour éviter que la charge mentale engloutisse encore plus les mères dans un état de fatigue toujours plus intense ?

 

Et si on changeait la donne en communiquant plus ?

 

Quand on a la chance d’être deux pour s’ occuper de bébé, se répartir les tâches (en fonction des horaires de travail de chacun etc…), est indispensable.


Quand vous vous sentez submergé, il arrive que l’autre ne s’en rende pas toujours compte, lui-même absorbé par ses préoccupations ou par habitude ! Il ne faut pas hésiter à mettre les pieds dans le plat pour remettre de l’ordre dans son couple, mais avec délicatesse. La communication, les échanges est la clé de nombreux succès et de nombreux résultats positifs.


Le manque de sommeil est ce qu’il y a de plus dur à gérer quand on est parent, et cela peut peser lourd sur le moral et notre état physique. Celui qui fait la nuit ne fait pas à manger, celui qui fait à manger ne fait pas le bain, celui fait le bain ne sera pas de corvée de courses… Mettez en place un planning de base, créez une équipe amoureuse et soudée, avec une répartition des tâches efficace. N'ayez pas peur de planifier les choses : avancer ensemble pour le bien-être de bébé et pour le vôtre sont les clés pour réussir sa décharge mentale !