FR
DE NL US UK EU
Joornal

Le syndrome “Pieds-mains-bouche” : 3 mots pour un virus à surveiller de près

17 mai 2022

Le syndrome “Pieds-mains-bouche” : 3 mots pour un virus à surveiller de près

Vous en avez souvent entendu parler mais, sans jamais vraiment savoir ce que c’est : le syndrome pieds-mains-bouche. D'o rigine virale, comment se manifeste cette maladie infantile chez les tout-petits ? Et surtout comment se traite-t-elle ?

A quoi reconnait-on le syndrome pieds-mains-bouche ? 

Des petits boutons apparaissent autour des lèvres, dans la bouche, sur les pieds, mais aussi sur les mains, et parfois au niveau du siège. 

Cette infection est due à un virus, le  coxsackie. Il pénètre dans la bouche, la gorge et se diffuse dans le tube digestif. Une fois dans l'organisme, il se propage dans le sang et les ganglions lymphatiques. 

Le syndrome pieds-mains-bouche peut s’accompagner de fièvre, de vomissements, de diarrhée, de toux, de maux de tête et d’un nez qui coule. L’enfant peut perdre l'appétit à cause des boutons qui l'empêchent de manger correctement et ressentir des douleurs abdominales. Il arrive cependant que certaines  infections demeurent asymptomatiques.

Souvent bénigne

Cette maladie infantile peut rapidement disparaître comme durer jusqu’à 2 semaines selon la présence plus ou moins intense des boutons. Le virus est alors évacué par les selles pendant un mois environ après le début de la maladie, voire parfois jusqu’à 4 mois.

A surveiller au printemps et à l’été

Très contagieux (tout comme la varicelle), le syndrome pieds-mains-bouche circule surtout dans les collectivités (crèches, maternelles). Ce sont les lieux les plus touchés. 

Il touche surtout chez les enfants entre 6 mois et 4 ans. Mais attention les adultes aussi peuvent l'attraper. 

On soulage l'enfant plus qu'on ne traite la maladie

Il n’existe pas de traitement particulier pour soigner cette maladie. Il faut avant tout penser à soulager votre enfant. Comment ? En combattant la fièvre avec du paracétamol. Quant aux boutons, si ils sont vraiment gênants, votre médecin peut aussi prescrire un gel anesthésiant à appliquer dessus. Mais surtout : pas d’automédication ! 

Il refuse de manger

La gorge et la bouche étant fragilisées par les boutons, il peut être compliqué, et surtout désagréable, pour l’enfant de manger. Proposez-lui  des aliments et boissons qui l'apaisent : yaourt, compotes. Et supprimez les plats très chauds, épicés, ainsi que les boissons acides type jus de fruits.

Surveillez surtout que votre enfant boive régulièrement pour éviter le risque de déshydratation. 

Quelques mesures d’hygiène

Elles sont indispensables pour éviter la contamination chez d’autres membres de la famille : 

  • Bien laver les mains de l'enfant (après la toilette, avant de manger, après une activité),
  • Lavez bien vos mains (après avoir changé une couche, avant et après avoir donné un médicament et donné à manger),
  • Pensez à désinfecter tous les objets et jeux pouvant avoir été contaminés par le virus. 

Il se peut que vous ayez à nouveau besoin de consulter

Si vous remarquez : 

  • Une absence de larmes, 
  • Une diminution des urines,
  • Une bouche sèche,
  • Un refus total de s'alimenter pendant plus de 4 à 8 heures,
  • Des convulsions,
  • Une confusion ou somnolence accrue,
  • Des raideurs dans le cou ou la nuque.